Photo d'archive d'une opération de secours menée en mer par l'ONG Pro Active. Photo publiée sur son compte Twitter.
Photo d'archive d'une opération de secours menée en mer par l'ONG Pro Active. Photo publiée sur son compte Twitter.

Quatre migrants dont un nourrisson sont morts noyés mardi matin en mer Égée après le naufrage de leur canot au large de la Turquie.

Trois femmes et un nourrisson sont décédés mardi 26 mars au matin dans le naufrage de leur canot pneumatique au large de la ville d'Ayvacik, sur la côte nord-ouest de la Turquie, ont annoncé les garde-côtes turcs.

Onze autres personnes ont pu être secourues grâce à une mission de sauvetage navale et aérienne lancée tôt, mardi, depuis Ayvacik.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Trois morts dont deux enfants dans un naufrage au large de la Grèce

Citant des informations des services de sécurité, le quotidien turc Hurriyet a indiqué que le canot qui se dirigeait vers l’île de Lesbos en Grèce transportait des migrants d’origine afghane et iranienne. Les quatre victimes seraient toutes afghanes, selon l’agence DHA.

Recrudescence des traversées en mer Égée

Depuis l’accord passé en 2016 entre la Turquie et l’Union européenne, le nombre de migrants arrivants par la Grèce a drastiquement chuté, mais les tentatives continuent tout de même. Elles semblent même repartir à la hausse depuis cette année.

Ainsi, entre le 1er janvier et le 10 mars, plus de 4 000 personnes sont arrivées en Grèce contre environ 3 000 en 2018 pour la même période, selon l’Organisation Internationale pour les Migrations.

 

Et aussi