PEDRO PARDO / AFP | Des enfants migrants jouent au football au Mexique. (Image d'illustration)
PEDRO PARDO / AFP | Des enfants migrants jouent au football au Mexique. (Image d'illustration)

Faire jouer les enfants, les migrants, les femmes, n'importe où, n'importe quand, c'est l'objectif de l'association Fútbol Más, née au Chili il y a une dizaine d'années. Après avoir repris les terrains de quartiers d'Amérique latine aux narcotrafiquants, au Mexique, en Equateur et au Chili, Fútbol Más a travaillé avec des réfugiés. D'abord des Haïtiens au Chili, avant de s'exporter en Haïti justement, au Kenya, mais aussi en France. Depuis 2017, la structure intervient aux côtés d'Emmaüs Solidarité au centre d'hébergement d'urgence d'Ivry-sur-Seine, au sud-est de Paris. Une pratique éducative du football pour les enfants migrants, mais pas seulement. Que ce soit de jeunes hommes adultes ou des femmes isolées avec leurs enfants, toutes et tous ont grand besoin de sourire et de se sortir l'esprit d'un quotidien parfois lourd. On file prendre le bus, direction les terrains de foot.


Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi