© Aldo Pavan/Gettyimages | Au sud de l'Italie, dans les champs de fruits et légumes, impossible de se passer de main-d'oeuvre étrangère (photo d'illustration).
© Aldo Pavan/Gettyimages | Au sud de l'Italie, dans les champs de fruits et légumes, impossible de se passer de main-d'oeuvre étrangère (photo d'illustration).

Au sud de l'Italie, dans les champs de fruits et légumes, impossible de se passer de main-d'oeuvre étrangère. Ces travailleurs agricoles viennent d'Europe de l'Est, d'Afrique, d'Inde... ils sont des centaines de milliers à travailler dans des conditions indignes, exploités par des réseaux criminels. On appelle cela, le "caporalato" ou l'agro-mafia. Pas une semaine ne passe sans que la presse italienne ne se fasse écho de ce phénomène très difficile à enrayer ( et que le récent passage du décret Salvini sur l'immigration, risque d'aggraver davantage).

OK REP 2'30 Internat 18-05-19 Migrants et travailleurs agricoles à la merci des "caporali"


Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi

Webpack App