Entre 200 et 500 sans-papiers ont manifesté à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle dimanche 19 mai. Crédit : La Chapelle debout.
Entre 200 et 500 sans-papiers ont manifesté à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle dimanche 19 mai. Crédit : La Chapelle debout.

Entre 200 et 500 sans-papiers ont investi dimanche le terminal 2F de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Ces "Gilets noirs", accompagnés par les militants de la Chapelle debout, à l’origine de la mobilisation, réclament la fin des expulsions et la régularisation de tous les sans-papiers.

Dimanche 19 mai, plusieurs centaines de sans-papiers ont occupé pendant plus de deux heures le terminal 2F de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle pour dénoncer le rôle de la compagnie aérienne française dans les expulsions. Ils étaient environ 200 selon l’AFP, 500 selon les organisateurs. 

La manifestation était organisée par le collectif de militants pro-migrants La Chapelle Debout et celui des "Gilets noirs" qui se définissent comme des "migrant.e.s à la rue et de foyers de toute l’Ile-de-France en lutte".

Ce n’est pas la première action coup de poing organisée par La Chapelle debout. Fin décembre, environ 200 sans-papiers avaient tenté d’entrer à la Comédie française afin d’obtenir leur régularisation. Le mois suivant, un groupe du même nombre de personnes s’était rassemblé devant la préfecture de police de Paris avec les mêmes revendications. 

Les Gilets noirs assurent que d’autres actions suivront. "Nous ne nous arrêterons plus tant qu’Edouard Philippe [le Premier ministre, ndlr] n’aura pas donné des papiers et des logements à tous les Gilets noirs", écrivent La Chapelle debout et des Gilets noirs dans un communiqué publié dimanche soir.

 

Et aussi