Des migrants comoriens réfugiés dans le centre-ville de Mamoudzou à Mayotte, à l'été 2017. Crédit photo : capture d'écran France 24.
Des migrants comoriens réfugiés dans le centre-ville de Mamoudzou à Mayotte, à l'été 2017. Crédit photo : capture d'écran France 24.

À Mayotte, dix-huit migrants en provenance du Sri-Lanka ont été interpellés par les forces de l'ordre lundi matin sur une plage du sud de l'île. Une arrivée inédite pour le 101e département français qui subit déjà une forte pression migratoire des îles voisines des Comores.

C’est une première pour le 101e département français. Dix-huit migrants en provenance du Sri-Lanka ont été interpellés par les forces de l'ordre lundi 27 mai dans la matinée sur une plage du sud de l'île Mayotte, a confirmé auprès d’Infomigrants la préfecture.

"Ils se trouvent actuellement en zone d’attente d’un centre de rétention administrative et ont tous déposé des demandes d’asile auprès de l'Ofpra, qui vont être traitées rapidement", a indiqué mardi Étienne Guillet, directeur de cabinet du préfet de Mayotte, contacté par InfoMigrants.

Mercredi, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, s'est montré pressant quant à l'instruction de ces dossiers. "J'ai demandé à nos services, à l'Ofpra de faire en sorte que l'instruction soit la plus rapide possible [...] Leur dossier individuel sera examiné. Les auditions sont en cours et s'achèveront très vite".

Les migrants sri-lankais, seize hommes et deux femmes, ont déclaré avoir quitté le continent indien il y a une quinzaine de jours, et leur bateau, un boutre en bois avec des voiles équipé d’un moteur, s'est échoué à N'gouja, l'une des plages du Sud les plus touristiques de l'île. L'embarcation, en difficulté, a été signalée aux forces de l'ordre par la municipalité.

48 % d'étrangers au sein de la population

Ils sont en bonne santé, a indiqué le directeur de cabinet. "Celui qui a été identifié comme capitaine est soupçonné d’être dans une logique de passeur et fait l’objet d’une enquête judiciaire", a-t-il par ailleurs précisé. Il a été placé en garde à vue.

Avec 48 % d'étrangers au sein de sa population, le 101e département français subit une forte pression migratoire, généralement des îles voisines des Comores, dont la plus proche, Anjouan, est à 70 km de ses côtes. Plus de 80 % de la population de Mayotte vit sous le seuil de pauvreté.

Si l'arrivée de Sri-Lankais à Mayotte est inédite, ce n’est pas le cas sur l'île de La Réunion, à 1 500 km de là. Depuis mars 2018, 273 personnes en provenance du Sri-Lanka sont ainsi arrivées sur ce département voisin de l'océan Indien.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Du Sri Lanka à la Réunion par la mer : un périple “très onéreux et très dangereux”

Un peu plus de 4 000 kilomètres séparent La Réunion du Sri-Lanka. Il "y a manifestement des filières d'immigration illégales à l'œuvre", avait déclaré fin décembre Frédéric Joram, secrétaire général de la préfecture de La Réunion.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : La grande majorité des migrants sri-lankais arrivés à La Réunion sont expulsés vers leur pays
 

Et aussi