Stéphanie Schwartzbrod, auteur de "La Cuisine en Exil", accompagnée de Saeed Mirzaei, un Iranien installé en France. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants
Stéphanie Schwartzbrod, auteur de "La Cuisine en Exil", accompagnée de Saeed Mirzaei, un Iranien installé en France. Crédit : Anne-Diandra Louarn / InfoMigrants

Dans "La Cuisine de l’Exil" de Stéphanie Schwartzbrod, 24 migrants venus des quatre coins de la planète partagent leur passion de la cuisine et leurs recettes favorites. InfoMigrants a rencontré l’un d’entre eux accompagné de l’auteur du livre.

"Des pommes de terres grossièrement coupées, deux énormes oignons et des heures à touiller en attendant que ça cuise". La première recette de cuisine de Saeed Mirzaei n’est pas des plus fameuses. Arrivé en France pour étudier à l’université de Caen, cet Iranien n’avait jamais appris à cuisiner seul. Aujourd’hui, il participe pourtant au livre de recettes et de témoignages "La Cuisine de l’Exil" de Stéphanie Schwartzbrod (Actes Sud), paru en avril 2019.

"Je me suis mis à cuisiner par nécessité lorsque j’étais étudiant. J’ai tout de suite adoré la créativité que cela demande. C’est également une façon pour moi de garder des liens avec mon pays et mes proches que j'appelle pour avoir des recettes", raconte-t-il à InfoMigrants. Au fil du temps, Saeed affine son style culinaire et rapporte de nombreux ingrédients de ses séjours en Iran.

C’est ainsi qu’il attire l’attention de Stéphanie Schwartzbrod, comédienne et auteur de plusieurs livres culinaires. "Il se trouve que Saeed et moi avons travaillé ensemble sur un projet de théâtre pendant plusieurs mois. Nous rapportions à manger pour le midi et j’étais toujours fasciné par ce qu’il y avait dans la gamelle de Saeed !", confie-t-elle dans un éclat de rire à InfoMigrants. "C’est un peu ce genre de rencontre et ces hasard de la vie qui m’ont donné l’envie de faire ce livre".

Au total, 24 migrants de tous les continents partagent leurs recettes et secrets culinaires dans "La Cuisine de l’Exil". Stéphanie Schwartzbrod a également eu l’idée d’ajouter un glossaire à la fin de l’ouvrage répertoriant toutes les épiceries proposant des ingrédients rares et nécessaires pour les recettes choisies.

"Les récits s’étalent sur un siècle. On commence avec un migrant ayant fui la révolution russe dans les années 1920 […] puis on passe par tous les continents et tous les pans d’histoire : le Vietnam avec la chute de Saigon et une migrante de sang mêlée forcée de fuir, l’indépendance de l’Algérie, la fuite des dictature d’Amérique latine ou encore la fuite des guerres en Irak et en Syrie plus récemment", explique Stéphanie Schwartzbrod.

>> À (re)voir sur InfoMigrants : Vidéo : Negzzia, ancienne mannequin en Iran, aujourd'hui à la rue à Paris

Il y a aussi des récits plus légers, comme celui de Saeed, qui a choisi la France pour venir étudier le théâtre. "C’était ma raison première pour quitter l’Iran, même si j’ai également été poussé par les tensions politiques de l’époque et quelques pressions sociétales que j’ai subies".

Amateur de fromages français autant que des épices iraniennes, Saeed est aujourd’hui fier de ses deux cultures. "En France, j’ai appris à faire des repas un moment de plaisir et de partage, les gens prennent leur temps pour manger ! Quand je retourne en Iran, j’adore expliquer et vivre cela avec ma famille", conclut-il.


 

Et aussi