Des migrants marchent devant le centre du Miral, à Velika Kledusha, en Bosnie. Crédit : Reuters
Des migrants marchent devant le centre du Miral, à Velika Kledusha, en Bosnie. Crédit : Reuters

Vingt migrants ont été arrêtés après des heurts qui ont opposé des policiers à des migrants dans le centre d'accueil de Velika Kledusha, au nord de la Bosnie. Les forces de l'ordre affirment avoir été attaqués à coups de barres de fer et de pierres. Quelques jours plus tôt, le même centre avait été victime d'un incendie accidentel.

Vingt migrants ont été arrêtés mercredi 5 juin après une bagarre qui a fait 13 blessés dans un centre d'accueil du nord-ouest de la Bosnie, appelé "Miral", à Velika Kledusha, a déclaré la police locale.

Les forces de l'ordre sont intervenues dans la nuit de mardi à mercredi dans le centre après avoir été alertée par des gardiens débordés par cette bagarre à laquelle participaient des dizaines de migrants, selon la police.

En intervenant, les policiers ont été attaqués avec des barres de fer, des bouteilles et des pierres, jusqu'à ce qu'ils reprennent le contrôle à l'aube. Vingt hommes considérés comme les meneurs ont été arrêtés. "Les personnes arrêtées sont connues pour être des fauteurs de troubles. Ils sont Algériens et Marocains, et sont connus pour des faits de violences, de vols, de harcèlement dans le centre", précise Peter Van der Auweraert, le porte-parole de l'OIM en Bosnie, contacté par InfoMigrants. "Ils ont été exclus du centre Miral. Ils ne reviendront plus".

Extrait d'une vidéo Facebook montrant la bagarre sur le parking devant le centre de Velika Kledusha. Dix migrants et trois policiers ont été légèrement blessés et une voiture de la police a été endommagée, a précisé Ale Siljdedic.

"La situation est désormais calme mais tendue", a déclaré le porte-parole.

>> À relire (article datant de juin 2018) : "Il n'y a pas pire qu'ici", dans le nord de la Bosnie, les migrants vivent dans des conditions effroyables (4/4)

Le centre d'accueil est situé non loin de la Croatie, pays membre de l'Union européenne avec lequel la Bosnie partage une frontière longue de mille kilomètres. Il abrite entre 600 et 700 migrants dans des conditions précaires.

Quelques jours plus tôt, samedi, un incendie dans une partie de ce centre avait fait 32 blessés, la plupart souffrant de brûlures, mais aussi de blessures après avoir sauté par les fenêtres du deuxième étage de l'établissement pour fuir les flammes.

>> À relire : En Bosnie, l'OIM se félicite d'avoir suffisamment de places d'hébergement pour tous les migrants

La Bosnie a été traversée par 25 000 migrants en 2018. Actuellement plus de 4.000 personnes sont hébergées dans huit centres d'accueil, notamment dans la région de Bihac (nord-ouest), frontalière de la Croatie, selon les organisations qui leur viennent en aide.


 

Et aussi