© Fox Nakai
© Fox Nakai

La 4ème édition du "Refugee Food festival" s'ouvre à Paris. Créé en 2016 par l'association Food Sweet Food, le festival a pour objectif de "changer le regard de la société sur les réfugiés" par la cuisine. Le principe est simple : un cuisinier du pays d'accueil accueille dans son restaurant un cuisinier réfugié. Ensemble, ils élaborent un menu, à quatre mains, que les clients peuvent découvrir le temps du festival. Une quinzaine de villes participent avec plusieurs dizaines de restaurants "festivaliers", l'occasion de découvrir d'autres gastronomies, et de se régaler !

Le goût du monde

Le Refugee Food Festival a également ouvert en 2018 un restaurant : la résidence, à Paris. Pendant 6 mois, un cuisinier peut éprouver ses menus, son modèle économique, il est accompagné jusqu'à la concrétisation de son projet : l'ouverture d'un restaurant ou d'un service traiteur. Le Syrien Nabil Attard a ainsi ouvert Närenj à Orléans, et ce printemps, Magda Gegenava a ouvert sa boutique à Paris. Refugee Food Festival, c'est bien plus qu'un évènement, c'est une philosophie, une table, un restaurant, sacré évènement de l'année par le World restaurant award en 2019.

Refugee Food Festival Affiche Refugee Food Festival
Refugee Food Festival | Affiche Refugee Food Festival.

Avec Marine Mandrila, co-fondatrice du Refugee Food Festival ; Stéphane Jego, chef cuisinier du restaurant l'ami Jean ; Haitham Karajay, originaire de Syrie, ilsera début juillet 2019 et pour 6 mois le cuisinier de la résidence, et Clémentine Ruello, l'une des bénévoles organisatrices du festival à Rennes.

- Hélène Réglain, maraîchère de «la ferme d'Artaud»

- Collège culinaire de France

Avec le soutien de l’organisation des Nations unies pour les réfugiés.

Programmation musicale

Petit Pays, de Gaël Faye
Talanloge, de Kandy Guira

 


 

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi