Un bateau de migrants en Méditerranée (archive). Crédit : Reuters
Un bateau de migrants en Méditerranée (archive). Crédit : Reuters

Un bateau qui transportait plus de 80 migrants a chaviré mercredi au large des côtes tunisiennes, ont annoncé le Croissant-Rouge tunisien et un porte-parole de l’ONU.

Au moins 80 migrants ont trouvé la mort mercredi 3 juillet dans le naufrage de leur embarcation au large des côtes de la Tunisie, a annoncé jeudi Flavio Di Giacomo, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le Croissant-Rouge tunisien fait état, de son côté, d'au moins 70 morts.

Les survivants - tous originaires d’Afrique subsaharienne - ont indiqué que leur embarcation se trouvait non loin de la petite ville de Zarzis, dans le sud du pays, lorsqu’elle a chaviré, rapporte Mongi Slim, un responsable du Croissant-Rouge, joint par Reuters.

“L'un des quatre survivants, un Ivoirien, est décédé à l'hôpital”, a précisé à InfoMigrants Chamesddine Marzoug, un pêcheur tunisien vivant à Zarzis et connu pour son engagement pour la cause des migrants. “Le bateau était parti il y a quelques jours de la ville de Zouara en Libye”.

Les trois survivants originaires du Mali vont être pris en charge par le Croissant-Rouge tunisien à Zarzis, poursuit le pêcheur. “Lorsqu’ils auront été soignés, ils pourront choisir de demander l’asile en Tunisie ou de retourner dans leur pays d’origine”.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Tunisie : “Tous les pêcheurs de Zarzis ont déjà secouru des migrants en mer et on continuera”

Selon Chamesddine Marzoug, beaucoup d’embarcations de migrants de ce type ont pu être aperçues ces dernières semaines. “Tout le monde veut fuir le conflit qui fait rage en ce moment en Libye”, explique-t-il.

Soixante-cinq migrants se sont noyés en mai dernier après le naufrage de leur bateau au large des côtes tunisiennes. Ils avaient embarqué en Libye dans l'espoir d'atteindre l'Europe.

>> À relire : Combats à Tripoli : la Tunisie s’inquiète d’un afflux de migrants venus de Libye


 

Et aussi