Le port de Zarzis. Crédit : InfoMigrants
Le port de Zarzis. Crédit : InfoMigrants

Quarante-deux nouveaux corps ont été retrouvés sur les côtes tunisiennes, suite au naufrage d'une embarcation transportant des dizaines de migrants survenu le week-end dernier, a indiqué, vendredi 12 juillet, le Croissant-Rouge tunisien. Le bilan s'élève à 72 morts.

Le Croissant-Rouge tunisien a indiqué, vendredi 12 juillet, que 42 nouveaux corps avaient été retrouvés sur les côtes tunisiennes, après le naufrage, le week-end dernier, d’une embarcation transportant des dizaines de personnes. Le nouveau bilan s’élève désormais à 72 morts.

Trente-six corps ont été retrouvés à Zarzis, dans le sud-est de la Tunisie, deux sur l'île voisine de Djerba, a déclaré à l'AFP Mongi Slim, président du Croissant-Rouge tunisien à Médenine, dans le sud du pays. Quatre autres ont été retrouvés dans la journée de vendredi, sans plus de précisions.

>> À lire sur InfoMigrants : La Tunisie secourt 90 migrants au large de Sfax

Selon l'organisation, le bilan définitif pourrait dépasser les 80 morts, faisant de ce naufrage l'un des plus graves à ce jour. D'après un responsable de la Garde maritime tunisienne, le bateau en question était parti, le 3 juillet, de Zouara, à 120 kilomètres à l'ouest de Tripoli, en Libye, à destination de l’Italie.

Les opérations menées par le Croissant-Rouge, la Garde nationale tunisienne, les gardes côtes et la protection civile se poursuivent, a indiqué Mongi Slim.

Nouveau cimetière pour migrants en cours de construction à Zarzis

Les cadavres retrouvés ont tous été transférés vers l'hôpital de Gabès pour des prélèvements ADN. Les enterrements ont commencé dans cette même ville, en raison de la chaleur, toujours selon Mongi Slim. Un nouveau cimetière pour migrants est par ailleurs en cours de construction à Zarzis. Dans cette ville, les victimes des traversées clandestines ont longtemps été inhumées dans un cimetière improvisé.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Tunisie : “Tous les pêcheurs de Zarzis ont déjà secouru des migrants en mer et on continuera”

Jeudi dernier, l'Organisation internationale des migrations (OIM) avait annoncé le naufrage d'une embarcation avec à son bord plus de 80 migrants, d'après le récit d'un des trois survivants.

Les tentatives de traversées se sont multipliées récemment dans cette zone, où plusieurs naufrages meurtriers ont eu lieu. Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) "la Méditerranée est depuis plusieurs années la voie maritime la plus meurtrière au monde pour les réfugiés et les migrants, avec un taux de mortalité qui a fortement augmenté" en 2018.



 

Et aussi