Un bateau des garde-côtes français dans La Manche. Crédit : PREMAR Manche / Twitter
Un bateau des garde-côtes français dans La Manche. Crédit : PREMAR Manche / Twitter

Un bateau de pêche a porté secours, mardi, à un homme qui tentait de traverser La Manche à la nage afin de demander l’asile en Angleterre. Récupéré par les garde-côtes français, il souffre d’une “légère hypothermie”.

C’est équipé de palmes et d’une simple bouée qu’un migrant a voulu traverser La Manche à la nage, mardi 16 juillet, afin de gagner l’Angleterre. La préfecture maritime de La Manche et de la mer du Nord rapporte que l’homme se trouvait à environ 5 km au nord de Calais lorsqu’il a été repéré par un bateau de pêche vers 6h30 du matin.

Après avoir été informés de la situation, les garde-côtes ont récupéré l’homme à bord de leur navire vers 7h30 du matin. “En légère hypothermie, le migrant a été pris en charge par le SAMU et la police aux frontières (PAF 62) au port de Calais”, indiquent les autorités dans un communiqué, sans préciser l’âge ni le pays d’origine du rescapé.

Depuis la fin de l’année dernière, les garde-côtes français ont signalé une recrudescence des tentatives de traversées de la Manche dans des canots de fortune ainsi que dans des bateaux volés.

Selon les associations locales, les migrants se trouvant dans le nord de la France sont de plus en plus désespérés et prêts à prendre plus de risques pour atteindre la Grande-Bretagne malgré l’intensification de la surveillance des côtes française et britannique. Paris et Londres ont signé un accord en janvier pour lutter contre les traversées illégales de La Manche. Pour mener à bien cette politique, de nouveaux matériels ont été dédiés à la surveillance du littoral (lunettes infrarouge, caméras, motocross, hélicoptère, drones…).

>> À (re)lire sur InfoMigrants : "Les passeurs réussissent à faire croire que la traversée de la Manche est facile. C’est faux"

Traverser La Manche sur de petites embarcations représente un énorme danger en raison de la densité du trafic maritime, des forts courants importants, des hauts fonds, du vent permanent ou encore de la température de l'eau.

 

Et aussi