Les migrants sauvés par l'Ocean Viking se trouvaient en détresse en mer Méditerranée. Crédit : SOS Méditerranée
Les migrants sauvés par l'Ocean Viking se trouvaient en détresse en mer Méditerranée. Crédit : SOS Méditerranée

C'est la première fois, ce vendredi, que l'Ocean Viking, le navire humanitaire des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, porte secours à des migrants en mer Méditerranée. Quatre-vingt cinq migrants, dont cinq femmes et quatre enfants sont actuellement à bord.

SOS Méditerranée a annoncé sur Twitter vendredi 9 août que l'Ocean Viking avait terminé "le sauvetage d'une embarcation pneumatique en détresse dans les eaux internationales au large des côtes libyennes". L'ONG a précisé que tous les migrants étaient "en sécurité à bord".

Selon l'AFP, 85 personnes en détresse - dont cinq femmes et quatre enfants - ont été sauvées au large des côtes libyennes. Parmi ces enfants, le plus jeune a seulement 1 an.

Cette information est confirmée par Alarm Phone, une plateforme téléphonique de secours en mer, qui a annoncé dans un tweet avoir été "alertée par un bateau qui avait quitté la Libye avec 80 personnes en détresse, dont cinq femmes et quatre enfants", jeudi 8 août. L'embarcation, partie il y a plus de 48 heures des côtes libyennes, avait aussi été repérée par un avion de l’opération européenne Sophia.

Accueilli sous les applaudissements des migrants

Au moment du sauvetage, au lever du jour, le bateau appartenant aux ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) venait d'atteindre, quelques heures plus tôt, la zone de recherche et de secours (SAR zone). D'après SOS Méditerranée, l'opération a duré deux heures et s'est déroulée à soixante miles nautiques des côtes libyennes, soit à environ 110 kilomètres de la Libye. En voyant le navire humanitaire s'approcher d'eux, les migrants, à bord de leur petite embarcation, ont applaudi, rapporte l'AFP.

>> A lire aussi :  L’Ocean Viking , un nouveau navire humanitaire en mer Méditerranée

Depuis son départ de Marseille, dimanche 4 août, c'est la première fois que ce bateau de 69 mètres battant pavillon norvégien vient en aide à des migrants égarés en Méditerranée. L'opération de sauvetage était pourtant mal partie puisque Malte avait refusé, mercredi 7 août, que l'Ocean Viking, en route vers la SAR zone, entre dans les eaux maltaises pour se ravitailler en carburant.

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui mène une politique anti-migrants, a immédiatement réagi. Il a mis en garde la Norvège, dans un courrier adressé au gouvernement norvégien : "L'Italie n'est pas juridiquement tenue ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l'Ocean Viking."

Malgré la fermeture de plusieurs ports européens, en moins de trois ans, SOS Méditerranée et MSF ont sauvé quelque 30 000 vies à bord de l'Aquarius, leur précédent navire.

Sur Twitter, SOS Méditerranée a annoncé que "l'Ocean Viking reste dans la région, prêt à aider d'autres potentielles embarcations en détresse". 

 

Et aussi