L'acteur américain Richard Gere discute avec un migrant à bord du navire Open Arms. Photo : Photo: Picture-alliance/dpa
L'acteur américain Richard Gere discute avec un migrant à bord du navire Open Arms. Photo : Photo: Picture-alliance/dpa

L'Espagne a déclaré mardi irrecevable une demande d'asile pour 31 migrants mineurs secourus en Méditerranée présentée par l'ONG espagnole Proactiva Open Arms. Le ministre espagnol Jose Luis Abalos considère cette demande "invalide juridiquement".

Madrid ne prendra pas en charge les migrants mineurs à bord de l’Open Arms, qui bat pavillon espagnol. L'Espagne a déclaré, mardi 13 août, irrecevable la demande d'asile pour 31 migrants mineurs secourus en Méditerranée présentée par l'ONG espagnole Proactiva Open Arms

Le ministre espagnol de l'Equipement Jose Luis Abalos, numéro trois du Parti socialiste espagnol, a justifié cette décision en affirmant que, selon les accords internationaux, les migrants secourus en mer doivent être conduits au port sûr le plus proche. Dans le cas de l'Open Arms, "c'est du ressort de l'Italie", a-t-il affirmé mardi sur la chaîne de télévision Telecinco. "Si c'était du ressort de l'Espagne", a-t-il ajouté, "nous, nous le ferions".

L'Open Arms n'a "ni la capacité juridique ni l'autorité" pour déposer une demande

Jose Luis Abalos a par ailleurs insisté sur le fait que le capitaine du navire, Marc Reig, n'avait pas "la capacité juridique ni l'autorité" pour déposer une demande d'asile pour ces mineurs. Selon la législation en matière de droit d'asile, la demande doit être présentée en personne ou par des représentants légalement accrédités. Le capitaine du bateau de l'ONG Proactiva Open Arms, Marc Reig, avait déposé lundi cette demande d'asile auprès de l'ambassade d'Espagne à Malte pour 31 migrants mineurs africains.

Plus de 150 migrants secourus en Méditerranée centrale se trouvent actuellement à bord du navire, qui fait du sur-place au large de l'île italienne de Lampedusa, en attendant un port d'accueil. Malte et l'Italie refusent d'accueillir les 151 migrants du navire humanitaire.

L’Open Arms a récemment refusé l'offre de La Valette, qui ne voulait accepter que 39 migrants sur son sol - ceux secourus dans ses eaux territoriales le 10 août. L'Open Arms a répondu à Malte qu'il devait prendre la totalité des rescapés ou personne. Neuf naufragés recueillis par ce navire ont été débarqués dimanche, pour des raisons de santé : huit ont été emmenés en hélicoptère vers Malte et un vers Lampedusa. 

Face à cet imbroglio, un porte parole du ministère de l'Intérieur français a par ailleurs affirmé, mercredi, que des "discussions discrètes" étaient en cours avec l'Union européenne pour trouver une solution, rapporte le journal espagnol El Pais

"L'Espagne est le pays approprié en tant que pays d'origine de l'Open Arms"

Certaines personnalités se mobilisent pour la cause. La star américaine Richard Gere a ainsi pris place à bord de l'Open Arms pour prêter main forte et médiatiser la cause. Sur la terre ferme, l'acteur espagnol Javier Bardem a de son côté affiché publiquement son soutien à Proactiva Open Arms. Il a appelé lundi Pedro Sanchez à prendre la tête d'un processus de répartition entre les pays d'Europe des migrants secourus par l'ONG. "Nous croyons que l'Espagne est le pays approprié en tant que pays d'origine de l'organisation Open Arms qui fait un travail extraordinaire pour la dignité humaine", a-t-il estimé dans une vidéo postée sur Twitter. 


 

Et aussi