Le Premier Ministre britannique Boris Johnson devant le littoral français en août 2019. Crédit : Reuters
Le Premier Ministre britannique Boris Johnson devant le littoral français en août 2019. Crédit : Reuters

Alors que les tentatives de traversée de La Manche par des migrants se multiplient ces dernières semaines, le nouveau Premier Ministre britannique, Boris Johnson, a promis qu'il renverrait, sans hésiter, les sans-papiers vers la France. Selon Londres, 900 personnes ont atteint illégalement les côtes britanniques depuis le début de l'année.

“Le Royaume-Uni ne peut pas être perçue comme un pays où vous pouvez automatiquement venir et enfreindre la loi en arrivant illégalement. Ne traversez pas La Manche, nous vous renverrons”. Dans une allocution prononcé le 23 août, le nouveau Premier Ministre britannique Boris Johnson prévient les sans-papiers que la politique migratoire de son pays est en train de se durcir.

À peine 48h après son arrivée au pouvoir fin juillet, le conservateur avait déjà annoncé vouloir "réécrire radicalement" le système d’immigration de Grande-Bretagne. Il compte notamment instaurer une sélection des migrants grâce à un système à points.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Régularisation, système à points … Boris Johnson veut revoir la politique migratoire britannique

Devant le nombre de tentatives de traversées de La Manche en augmentation ces dernières semaines, le nouvel homme fort du Royaume-Uni se montre intransigeant. “C’est simple : si vous arrivez illégalement, vous êtes un migrant illégal et la justice vous traitera de la sorte”, a-t-il martelé, rappelant également au passage que la traversée de La Manche était extrêmement périlleuse, même par beau temps.

Boris Johnson affirme “travailler étroitement avec les autorités françaises” sur cette question. La secrétaire d’État à l'Intérieur, Priti Patel, a justement indiqué qu’elle devait rencontrer son homologue français, Christophe Castaner, dans les prochains jours.

Malgré ces diverses déclarations, les traversées continuent. Trente migrants, dont dix enfants et un bébé, ont ainsi été interceptés et ramenés sur les côtes françaises, jeudi 23 août. Cette même nuit dans une autre embarcation, ce sont 24 autres personnes, dont 7 mineurs, qui ont été secourues.

Plus récemment, dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 août, les autorités françaises ont porté secours à 22 migrants en difficulté, dont une femme et un enfant, à 5 km au large de Dunkerque. Tous sains et saufs, ils ont été “pris en charge par les pompiers et la police aux frontières” au petit matin, indique la préfecture maritime de La Manche et de la mer du nord.

Côté britannique, 37 migrants dont six enfants ont été interceptés jeudi dernier après avoir réussi à atteindre la côte sud du pays.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Un an de démantèlements à Calais : "Les migrants sont accros à la tentative de traverser"

Depuis le début de l’année, le Royaume-Uni a renvoyé plus de 65 personnes vers l’Europe, entrées illégalement par la mer. Selon un bilan de la préfecture maritime dévoilé lundi 26 août, 1 451 personnes ont été secourues par les autorités françaises ou britanniques depuis le 1er janvier, soit plus du double de la totalité des opérations menées sur l'ensemble de l'année 2018. Un chiffre auquel il faut ajouter les 22 rescapés de dimanche.

Totalisant 25% du trafic maritime mondial, la Manche est particulièrement dangereuse de part le nombre de bateaux qui y circulent mais aussi à cause de ses courants violents et sa météo très changeante. À la mi-août, une migrante iranienne tombée à l'eau a été déclarée disparue. Il s'agit du premier cas officiel de migrant décédé lors de la traversée de cette zone maritime. Une autre personne est, à ce jour, portée disparu, selon la préfecture.

>> À (re)lire sur InfoMigrants :  Pour la première fois, un migrant disparaît dans la Manche en tentant de rejoindre l’Angleterre

 

Et aussi