Christophe SIMON / AFP | Le navire «Mediterranee» de la compagnie de ferry Corsica Linea aborde le port de Marseille, dans le sud-est de la France, le 20 août 2019.
Christophe SIMON / AFP | Le navire «Mediterranee» de la compagnie de ferry Corsica Linea aborde le port de Marseille, dans le sud-est de la France, le 20 août 2019.

Un ferry de passagers français a porté secours à des migrants à la dérive en mer Méditerranée. Cela s'est passé dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 septembre. Une première pour la compagnie française Corsica Linea qui effectue des trajets entre la France et l'Afrique du Nord.

Le Méditerranée, un ferry transportant 2 000 passagers, part dimanche d'Alger à destination de Marseille. Dans la nuit, il reçoit un appel de détresse : un petit bateau à moteur est à la dérive depuis plusieurs jours, apparemment en panne d'essence. Le ferry se déroute pour lui porter secours.

Dix-huit migrants sont hissés à bord, ils sont originaires d'Afrique du Nord. Leur état de santé est relativement bon. On leur fournit de la nourriture et des lits pour se reposer. Ils sont ensuite transportés au port le plus proche, Alcudia, à Majorque.

La porte-parole de la compagnie de ferry Corsica Linea, qui fournit ces informations, affirme que le personnel du Méditerranée n'a fait que son devoir en portant assistance à des personnes en danger en mer.

Les migrants sont souvent secourus par des bateaux de commerces, des porte-conteneurs, des tankers ou bien des ONG.  Mais il est rare qu'ils soient sauvés par des navires transportant des passagers.

À écouter aussi : Comment éviter l’errance des bateaux secourant des migrants en Méditerranée?

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi