L'Ocean Viking (archives). Crédit : MSF
L'Ocean Viking (archives). Crédit : MSF

L’armée maltaise a hélitreuillé, mercredi, une femme nigériane enceinte de neuf mois qui se trouvait à bord du navire humanitaire Ocean Viking. Il reste toujours plus de 80 rescapés qui ont été secourus par l’équipage du bateau les 8 et 10 septembre derniers.

Une Nigériane enceinte de neuf mois a été évacuée de l'Ocean Viking, dans la soirée du mercredi 11 septembre, par un hélicoptère de l’armée maltaise. L’équipe médicale qui fait partie de l’équipage a demandé une évacuation d’urgence en début de journée “après avoir constaté de sérieuses complications médicales”, indique SOS Méditerranée, l’un des deux opérateurs du navire avec Médecins sans frontières (MSF). Le mari de la femme enceinte a pu également être évacué à ses côtés.

Il reste actuellement 82 rescapés à bord de l'Ocean Viking. Ils ont été secourus lors de deux opérations : la première a eu lieu le 8 septembre et la seconde le 10 septembre. Depuis, le navire est bloqué dans les eaux internationales à mi-chemin entre Malte et l’île italienne de Lampedusa, dans l’attente de débarquer ses rescapés dans un port sûr.

LOcean Viking se trouve entre Lampedusa et Malte cf rectangle rouge au centre dans lattente de pouvoir dbarquer ses rescaps en lieux srs Crdit  vesselfindercomL’équipage affirme avoir sollicité les autorités maltaise et italienne, mais n’a pas obtenu de réponse pour l’heure.

Le précédent gouvernement italien, emmené par l’ex-ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, a fermé ses ports aux navires de sauvetage humanitaires depuis des mois. Le nouveau gouvernement qui a pris ses fonctions la semaine dernière n’a pas encore indiqué s’il poursuivra cette politique de fermeté.

L’Ocean Viking a reçu mardi des instructions pour amener les migrants secourus au port de Zawiyah, en Libye. L’équipage a refusé, martelant que la Libye n’était pas un endroit sûr pour débarquer.

 

Et aussi