Photo de la seconde opération de sauvetage de l'Ocean Viking le 18 septembre 2019. Crédit : @MSF_Sea / Twitter
Photo de la seconde opération de sauvetage de l'Ocean Viking le 18 septembre 2019. Crédit : @MSF_Sea / Twitter

Le navire humanitaire Ocean Viking a procédé à deux opérations de sauvetage à quelques heures d’intervalle, mardi. Plus de 100 rescapés, dont de nombreux enfants, se trouvent actuellement à bord.

À peine quelques heures après le sauvetage de 48 personnes, l’Ocean Viking de SOS méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) a de nouveau porté secours, mardi 17 septembre, à des migrants en détresse en mer Méditerranée.

“Soixante-et-une personnes ont été secourues d’une embarcation pneumatique qui se trouvait dans les eaux internationales à 60 minutes des côtes libyennes”, a indiqué l’équipage sur Twitter. Beaucoup des rescapés ont dû être traités par les médecins de MSF "pour inhalation de carburant".

Ce nouveau sauvetage porte à 109 le nombre de rescapés à bord du navire humanitaire. 

Peu après, l'équipage de l'Ocean Viking a également repéré les restes d'une autre embarcation dérivant en mer, sans moteur. MSF estime qu'il s'agit d'un bateau intercepté par les garde-côtes libyens et que les migrants ont donc très probablement été ramenés en Libye.

Les deux opérations de sauvetage interviennent moins de vingt-quatre heures après la reprise des opérations en mer de l’Ocean Viking. Le navire avait débarqué, durant la nuit de samedi à dimanche, 82 migrants sur l’île italienne de Lampedusa.

Ces personnes avaient, pour certaines, été secourues le 8 septembre dans les eaux internationales au large de la Libye, et pour d’autres, avaient été transbordées depuis le voilier humanitaire Josepha.

 

Et aussi