L'équipage de l'Ocean Viking a secouru mercredi 73 personnes dans une embarcation surchargée. Crédit : SOS Méditerranée
L'équipage de l'Ocean Viking a secouru mercredi 73 personnes dans une embarcation surchargée. Crédit : SOS Méditerranée

L'Ocean Viking a secouru 73 migrants mercredi 18 septembre, portant à 182 le nombre de personnes à bord. Le navire humanitaire remontait jeudi matin vers les côtes européennes, attendant les instructions de l'Europe pour pouvoir débarquer les naufragés.

Après avoir secouru 109 personnes dans deux opérations distinctes mardi 17 septembre, l’Ocean Viking, de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), a de nouveau porté secours le lendemain à 73 migrants en détresse en mer Méditerranée.

"L’Ocean Viking a sauvé 73 autres personnes d’un minuscule canot pneumatique surchargé à environ 29 miles nautiques des côtes libyennes. L’équipe de SOS Méditerranée a utilisé un radeau pour prévenir le danger", a indiqué l’équipage sur Twitter mercredi soir.

Ce nouveau sauvetage porte à 182 le nombre de rescapés à bord du navire humanitaire. La majorité des migrants sont originaires d’Afrique de l'ouest, du Nigéria et du Soudan.

"Les survivants (…) doivent être rapidement débarqués dans un lieu sûr", a insisté l’ONG sur les réseaux sociaux.

SOS Méditerranée avait déclaré plus tôt dans la journée que les autorités libyennes avaient désigné Khoms comme port sûr pour débarquer les naufragés. Or, "la Libye n’est pas un lieu sûr selon le Haut-commissariat des nations unies aux réfugiés (HCR)", a martelé l’équipage demandant qu’un "lieu sûr en accord avec le droit international soit assigné au plus vite".

Le navire humanitaire faisait route jeudi matin vers les côtes européennes, attendant des instructions de l'Europe. "Il faut débarquer les rescapés rapidement, l'attente est insupportable pour eux", déclare à InfoMigrants François Thomas, président de SOS Méditerranée. Néanmoins, ce dernier assure que "si une embarcation en détresse est signalée à quelques heures de navigation", l'équipage "fera demi-tour pour leur porter assistance".

C’est la troisième mission de l’Ocean Viking qui depuis le début de ses opérations en août a secouru plus de 600 personnes.

 

Et aussi