Carola Rackete était l'invitée de France 24

Matteo Salvini l'a qualifiée d'"emmerdeuse"... Et pour cause. Fin juin 2019, face à l’intransigeance du ministre italien de l’Intérieur d'alors, Carola Rackete forçait l’entrée du port de l’île de Lampedusa, dans le sud de l'Italie, pour y débarquer 42 naufragés secourus en mer Méditerranée par son navire humanitaire, le Sea-Watch. La jeune Allemande est aujourd'hui poursuivie en Italie pour aide à l'immigration clandestine.

Matteo Salvini "a essayé de jouer sur des ressorts démagogues pour exploiter toute cette histoire", explique Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch, sur France 24, au sujet de l’opération qu’elle a menée dans la nuit du 28 au 29 juin 2019 en forçant le blocus italien pour faire accoster 42 migrants sur de l’île de Lampedusa. "Mais n’oubliez pas qu’il n’y a que très très peu de migrants, quelques milliers seulement, qui vont en Europe. Pourtant, c’est un thème qui est exploité pour inciter à la haine et pour détourner le regard d’un grand nombre d’autres problèmes, notamment liés à la politique intérieure de nos pays."

>> À lire : "La capitaine Carola Rackete lance un appel à l'Union européenne"

Texte initialement publié sur : France 24

 

Et aussi