aset93.com | Des enfants des bidonvilles prennent des cours dans un camion-école de l’association Aset 93 (capture d'écran).
aset93.com | Des enfants des bidonvilles prennent des cours dans un camion-école de l’association Aset 93 (capture d'écran).

Si la majorité des enfants ont pu faire leur rentrée scolaire le 2 septembre dernier, tous n'ont pas eu cette chance. En effet, aujourd'hui en France, on estime que près de 100 000 enfants sont encore privés de ce droit à l'éducation. Enfants des bidonvilles, de squats ou des hôtels sociaux, mineurs isolés étrangers ou enfants "du voyage". Ce sont les oubliés de la rentrée scolaire. Pour lutter contre cette inégalité, des associations tentent de les remettre sur le chemin de l'école. Aset 93 est l'une d'entre elles. Grâce à son camion-école, qui sillonne le département de Seine-Saint-Denis, elle propose aux enfants déscolarisés une mission temporaire d'enseignement. Lucie Bouteloup a pu assister à leur rentrée. C'était mardi dernier aux portes de Paris.



Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi