Les policiers allemands contrôlent chaque jour des milliers d'automobilistes à la frontière avec l'Autriche. Crédits photo : Aasim Saleem / InfoMigrants
Les policiers allemands contrôlent chaque jour des milliers d'automobilistes à la frontière avec l'Autriche. Crédits photo : Aasim Saleem / InfoMigrants

Le gouvernement allemand a annoncé qu’il prolongeait de six mois les contrôles le long de sa frontière avec l'Autriche en raison du nombre élevé d'entrées illégales de migrants.

La frontière entre l’Allemagne et l’Autriche ne rouvrira dans les prochaines semaines comme il en avait été question. Le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer, a annoncé par la voix de son porte-parole mercredi 25 septembre que les contrôles frontaliers entre les deux pays serait prolongé de six mois en raison de l’afflux de migrants vers l’Allemagne, rapporte l’agence AP.

Cette mesure devait expirer mi-novembre. C'est la dixième fois d'affilé que l'Allemagne prend la décision de la prolonger.

Les deux pays font partie de l'espace européen Schengen qui permet de voyager sans passeport dans une grande partie du continent. La réintroduction des contrôles aux frontières n’est autorisée que dans des circonstances exceptionnelles.

>> À (re)lire : Allemagne : les réfugiés arrivés il y a 4 ans s'intègrent de mieux en mieux

En 2015 et 2016, au pic de la crise migratoire, la frontière entre l'Autriche et le sud de l'Allemagne était le principal point de passage pour des centaines de milliers de migrants qui ont cherché refuge en Europe.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Steve Alter, a déclaré mercredi que la police des frontières allemande avait enregistré 6 749 entrées illégales en provenance d'Autriche entre janvier et fin août et renvoyé 3 792 personnes au cours de cette période.


 

Et aussi