Au Camp de Moria, des conditions d'accueil "déplorables" pour les migrants

Situé sur l'île grecque de Lesbos, le camp de réfugiés de Moria suffoque avec près de 13 000 migrants sur son site pour une capacité de 3 000. Une situation "intenable" que dénonce la directrice d'Oxfam France, Cécile Duflot.

Un millier de migrants, en majorité des femmes et enfants, ont manifesté leur colère, mardi 1er octobre, sur l'île de Lesbos, pour dénoncer leurs conditions à l'intérieur du centre d'hébergement surpeuplé. Depuis la multiplication des arrivées ces dernières semaines sur les îles égéennes depuis la Turquie, le camp de Moria suffoque avec près de 13 000 migrants pour une capacité de 3 000.

>> À (re)lire : Témoignage : “Il y a au moins 500 manifestants en ce moment dans le camp de Moria, la police anti-émeute est sur place”

"C’est la pire situation que j’ai pu voir sur le plan sanitaire", explique à France 24 Cécile Duflot, directrice d'Oxfam France depuis l'île de Lesbos. "Il ne s'agit pas d'un problème grec mais bien d'un problème européen puisque nous avons délégué à la Grèce la gestion des réfugiés. C'est une situation intenable, nous devons changer de politique européenne", explique-t-elle.

 

Texte initialement publié sur : France 24

 

Et aussi