© Hero Images / Getty Images | Ouvriers. (Photo d'illustration).
© Hero Images / Getty Images | Ouvriers. (Photo d'illustration).

Comment gagner sa vie quand on est un ancien demandeur d’asile, qu’on ne parle que mal le français ? La solution vient parfois de région rurale, ainsi la Normandie où de nombreux secteurs peinent à recruter. Il s’agit d’emplois peu payés, souvent saisonniers mais, pour ces réfugiés, c’est un premier pied dans le monde du travail. "Les réfugiés, main-d’œuvre providentielle en Normandie ?", un Grand reportage de Lou Garçon.

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi