Des migrants africains au Mexique | Photo: Reuters/J.Cabezas
Des migrants africains au Mexique | Photo: Reuters/J.Cabezas

Deux migrants originaires du Cameroun ont été retrouvés morts vendredi dans le sud du Mexique alors le naufrage de leur embarcation. Selon les autorités mexicaines, de plus en plus de migrants africains transitent via ce pays d’Amérique centrale dans l’espoir de rejoindre les Etats-Unis.

Au moins deux migrants originaires du Cameroun ont trouvé la mort lors du naufrage sur une côte du sud du Mexique d'une petite embarcation transportant une douzaine de personnes de ce pays d'Afrique centrale, ont indiqué samedi 12 octobre les autorités mexicaines. Selon les services de secours, les cadavres de deux migrants ont été découverts vendredi sur une plage de la commune de Tonala, dans la province du Chiapas.

L’accident se serait déroulé dans la matinée de vendredi près de la frontière avec le Guatemala, selon le bureau du procureur en charge de l’affaire. Une zone connue pour être empruntée par des passeurs de migrants. Il n’était pas clair si le bateau était parti du Guatemala.

>> À (re)lire : Tournant désormais le dos à l'Europe, des migrants africains manifestent pour circuler librement en Amérique

Huit autres migrants - sept hommes et une femme, tous majeurs - ont par ailleurs pu être secourus. Deux ont reçu des soins pour des symptômes de déshydratation, selon les services de secours qui ont fait état d'au moins un disparu.

Afflux d'Africains au Mexique

Selon une ONG locale de défense des droits de l'homme, si les naufrages d'embarcations de migrants sont assez fréquents dans le sud du Mexique, c'est la première fois qu'un tel drame concerne un groupe d'Africains.

Les autorités mexicaines ont d'ailleurs récemment constaté un afflux de personnes en provenance du Cameroun, de République démocratique du Congo ou d'Erythrée, dans cette région où la grande majorité des migrants sont originaires d'Amérique centrale. Ces migrants prendraient un avion depuis leur pays d’origine pour rejoindre l'Amérique du Sud, avant de tenter de remonter, par mer ou par terre, vers les Etats-Unis.

>> À (re)lire : Au Cameroun, la crise migratoire la plus délaissée au monde, selon un rapport

Une fois au Mexique, des milliers de migrants africains tentent de contourner la ville de Tapachula, dans l'extrême sud du pays, où les services d’immigration s'acharnent, selon les principaux intéressés, à leur donner des papiers de résidence ou de transit, alors qu'ils souhaitent demander l'asile aux États-Unis.

Le Cameroun, pays d'origine des deux migrants défunts, est en proie à plusieurs crises. La plus importante concerne les régions séparatistes anglophones dans le sud-ouest. Le pays fait aussi face à une crise de déplacés dans le nord fuyant les violences perpétrées par Boko Haram. Une crise de réfugiés est également en cours dans l’est, où un grand nombre de ressortissants centrafricains ont passé la frontière pour venir chercher la protection du Cameroun voisin.

 

Et aussi