Après 11 jours bloqués en mer, les migrants secourus par l'Ocean Viking vont pouvoir débarquer en Sicile. Crédit : SOS Méditerranée
Après 11 jours bloqués en mer, les migrants secourus par l'Ocean Viking vont pouvoir débarquer en Sicile. Crédit : SOS Méditerranée

Après avoir été bloqués en mer pendant plusieurs jours, l’Ocean Viking a finalement reçu l’autorisation de débarquer au port de Pozzalo, en Sicile, suite à un accord entre plusieurs pays européens.

"Après 11 jours bloqués en mer, nous apprenons que la France, l’Allemagne et l’Italie ont trouvé un accord pour l’accueil des 104 personnes à bord de l’Ocean Viking", a tweeté l’ONG SOS Méditerranée, qui affrète l’Ocean Viking, en début d’après-midi mardi 29 octobre. "Pozzallo, en Italie, vient d’être assigné comme un lieu sûr pour le débarquement".

"Après des jours passés en mer et [avoir vécu] des conditions horribles en Libye et pendant leur voyage, ces personnes seront finalement mises en sécurité", a réagi Médecins sans frontières (MSF) – qui affrète l’Ocean Viking avec SOS Méditerranée - dans un communiqué.

"Il est inacceptable de bloquer des personnes en mer pendant des jours ou des semaines pendant que les États européens discutent pour savoir si et comment remplir leurs obligations humanitaires et légales", a encore déclaré MSF.

L’Ocean Viking a porté secours vendredi 18 octobre à 104 migrants en détresse, à 50 milles nautiques des côtes libyennes. Le navire humanitaire attendait depuis au sud de la Sicile qu’on lui assigne un port de débarquement pour les naufragés.

Le Alan Kurdi, de l'ONG Sea-Eye, est quant à lui toujours bloqué en mer Méditerranée dans l'attente d'un port sûr. Samedi 26 octobre, l'équipage avait porté secours à 90 migrants en détresse au large de la Libye.

À la date du 29 octobre, aucun navire humanitaire n’est présent dans la zone de recherche et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye.

 

Et aussi