Les locaux de l'association Solidarité Mayotte. Crédit : Valentine Patry
Les locaux de l'association Solidarité Mayotte. Crédit : Valentine Patry

L’association Solidarité Mayotte a dû interrompre cette semaine la distribution de bons alimentaires pour les demandeurs d'asile en raison d'un manque de moyens financiers. Son directeur assure néanmoins qu'elles reprendront la semaine prochaine.

"Solidarité Mayotte arrête de distribuer les bons alimentaires mensuels de 30 euros. Comment va-t-on faire ? Nous, les migrants on va mourir de faim". Ce message a été envoyé cette semaine à InfoMigrants par Amadou*, un demandeur d’asile congolais qui vit à Mayotte depuis plusieurs mois.

Ce document était affiché sur la porte d'entrée des locaux de l'association Solidarité Mayotte. Crédit : DR"On ne sait pas comment on va s’organiser, 30 euros ce n’était déjà pas beaucoup mais si on n’a plus rien, qu’est-ce qu’on va devenir ?", s’inquiète le jeune homme de 29 ans.

>> À lire sur InfoMigrants : À Mayotte, "les arrivées de migrants ont augmenté de 110% cette année"

Depuis plusieurs jours, un vent de panique souffle au sein de la population migrante à Mayotte. L’association Solidarité Mayotte – une des seules associations d’aide aux migrants de l’île - a en effet interrompu les distributions de bons alimentaires. Ces coupons, remis chaque mois aux demandeurs d’asile, permettent aux migrants de se nourrir même si le montant paraît dérisoire, tant la vie est chère sur cette île française située dans l’Océan Indien.

"Avec mes amis, nous mettons nos bons en commun et on se partage la nourriture tous les mois. Sans cette solidarité, on ne s’en sortirait pas", affirme le Congolais.

>> À lire sur InfoMigrants : Mayotte : nouvelle route migratoire pour rejoindre l’Europe ?

Contactée par InfoMigrants, l’association confirme l’arrêt récent des distributions de bons alimentaires mais assure que c’est provisoire. "Les distributions vont reprendre la semaine prochaine avec une rétroactivité pour les personnes qui n’ont pas pu récupérer leur bons ces derniers jours", signale Romain Reille, directeur de Solidarité Mayotte, qui explique cette interruption par un manque de moyens.

"Les subventions reçues pour 2019 étaient calquées sur les besoins de 2018. Or cette année, le nombre d’arrivées de migrants a doublé sur l’île**. Nous étions donc arrivés au terme de notre financement", continue-t-il. "Nous allons recevoir une rallonge et pouvoir ainsi recommencer les distributions".

*Le prénom a été modifié à la demande de l’intéressé

**InfoMigrants a tenté d’obtenir auprès des autorités françaises le nombre d’arrivées de migrants à Mayotte, sans succès. Selon les chiffres de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra),1 123 demandes d'asile ont été déposées à Mayotte du 1er janvier au 1er septembre 2019, contre 1 123 pour toute l'année 2018.

 

Et aussi