©AFP | Les enquêteurs autour du camion qui transportait 39 cadavres, à Grays (Royaume-Uni).
©AFP | Les enquêteurs autour du camion qui transportait 39 cadavres, à Grays (Royaume-Uni).

Ce lundi 25 novembre commence le procès du chauffeur du camion-charnier à bord duquel avaient été découverts les corps sans vie de 39 migrants vietnamiens. Le 23 octobre, les corps de 31 hommes et 8 femmes avaient été retrouvés à bord d'un container dans la zone industrielle de Grays, à l'est de Londres.

Avec notre correspondante Londres, Marina Daras

Maurice Robinson fait face à 39 chefs d'accusation pour homicide involontaire, complot de trafic d'êtres humains, complot d'aide à l'immigration clandestine et blanchiment d'argent. Ce Nord-Irlandais de 25 ans s’était rendu avec son camion au port de Purfleet, dans l’Essex, pour prendre en charge un container en provenance du port belge de Zeebruges.

C’est une demi-heure plus tard, dans la zone industrielle de Grays, que les corps sans vie de 39 personnes ont été retrouvés. Dix adolescents, dont deux garçons de 15 ans, figuraient parmi les huit femmes et 31 hommes retrouvés dans la remorque frigorifique du camion.

→À lire aussi : Camion-charnier: un nouveau suspect arrêté près de Londres

Un autre homme, Christopher Kennedy, un Nord-Irlandais de 23 ans, comparaîtra également  depuis un autre tribunal. Il a été accusé de trafic d’êtres humains.

L’audience devrait permettre de savoir si oui ou non le chauffeur était au courant de la présence de ces 39 personnes.

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi