Les garde-côtes italiens ramènent un corps sur l'île de Lampedusa, après le naufrage d'une embarcation le 23 novembre. Crédit : Reuters
Les garde-côtes italiens ramènent un corps sur l'île de Lampedusa, après le naufrage d'une embarcation le 23 novembre. Crédit : Reuters

Cinq nouveaux corps ont été repêchés dimanche par les garde-côtes italiens au large de Lampedusa, suite au naufrage d’une embarcation de migrants venus de Libye. Le nombre total de victime s’élève désormais à 18.

Les corps de cinq migrants supplémentaires ont été retrouvés au large des côtes sud de l’île de Lampedusa, en Italie, suite au naufrage d’une embarcation survenu le 23 novembre, ont annoncé les garde-côtes italiens dimanche 1er décembre. Le nombre total de morts dans ce naufrage s’élève donc à 18 personnes.

Alors que le mauvais temps avait entravé les opérations de secours la semaine dernière, six garde-côtes plongeur, assistés à distance par un sous-marin, ont découvert quatre corps sous l’eau et un cinquième flottant à la surface.

"Nous pouvons seulement écouter le silence des morts", a déclaré le maire de Lampedusa, Salvatore Martello. "Nous sommes seuls à secourir leur corps dans la mer, à les pleurer et à les enterrer. Nous sommes entourés par le silence et l’indifférence."

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Salvatore Martello, maire de Lampedusa : "La Méditerranée a été abandonnée par les États européens"

Les garde-côtes étaient, dans un premier temps, parvenus à porter secours à 147 migrants impliqués dans ce naufrage, à un mile nautique (1,8 km) de Lampedusa. Toutefois, selon des rescapés, une vingtaine manquait à l’appel. Deux hommes en particulier, un Érythréen et un Libyen, avaient affirmé avoir perdu leur épouse, selon les médias italiens. 

Le parquet d’Agrigente, en Sicile, a annoncé avoir ouvert une enquête pour aide à l’immigration clandestine et homicides. La plupart des disparus seraient originaires de Tunisie, d’Algérie et du Pakistan, selon une source judiciaire.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Au moins 600 migrants ont pris la route de la Méditerranée centrale en 48h

D’après les témoignages, cette embarcation était partie de Libye, profitant d’une accalmie dans la météo, avec environ 170 personnes à son bord.

Depuis le début de l'année, plus de 1 100 migrants ont péri ou ont été portés disparus en mer en tentant la traversée de la Méditerranée, d'après l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

 

Et aussi