Les trente migrants ont été interceptés près de la plage de Soumbédioune à Dakar. Crédit : Capture d'écran Google Street View
Les trente migrants ont été interceptés près de la plage de Soumbédioune à Dakar. Crédit : Capture d'écran Google Street View

La police sénégalaise a intercepté mercredi près des côtes de Dakar une embarcation transportant 30 migrants sénégalais et gambiens, en route pour l'Espagne. Ils doivent désormais être présentés à la justice “pour délits de tentative clandestine”.

À peine une semaine après le naufrage au large de la Mauritanie ayant coûté la vie à au moins une soixantaine de personnes, les tentatives pour rejoindre l’archipel espagnol des Canaries depuis les côtes africaines continuent. Trente candidats à l’exil ont été interceptés par la police mercredi 11 décembre vers 4h du matin près de la plage de Soumbédioune à Dakar, la capitale sénégalaise.

Les migrants interceptés - “20 Gambiens et 10 Sénégalais”, selon la police citée par l’AFP - se trouvaient dans une pirogue en provenance de la Gambie, voisine du Sénégal, pour rejoindre l'Espagne.

Selon la radio locale RFM, le groupe intercepté doit être auditionné et sera déféré au parquet “pour délits de tentative clandestine qui est puni par la loi”.

>> À (re)lire : "Les traversées dans l’Atlantique, contrairement à celles en Méditerranée, on n’en entend jamais parler"

Une autre interception, deux jours après le drame du naufrage du 4 décembre, a également eu lieu au large de la Mauritanie. Les gardes-côtes ont indiqué avoir arrêté une embarcation transportant 192 migrants aussi en route pour l’Espagne

Près de 25 000 personnes sont mortes depuis janvier 2014 en tentant de rejoindre l'Europe pour des raisons économiques ou politiques, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). La grande majorité (19 154) ont péri en Méditerranée, où se situent les principales voies d'accès au continent européen. Mais plus de 480 ont tout de même perdu la vie en Afrique de l'Ouest, dont environ 160 en 2019.

>> À (re)lire : La côte atlantique, nouveau point de départ de jeunes marocains



 

Et aussi