Ville d'Uzerche/uzerche.fr | Une douzaine de bénévoles se relaient chaque jour, comme ici avec Mesdames Armand et Chastre, et donnent plusieurs heures de cours de français aux migrants uzerchois (capture d'écran).
Ville d'Uzerche/uzerche.fr | Une douzaine de bénévoles se relaient chaque jour, comme ici avec Mesdames Armand et Chastre, et donnent plusieurs heures de cours de français aux migrants uzerchois (capture d'écran).

À l'occasion de la Journée internationale des migrants, plusieurs actions sont organisées pour dissiper les préjugés sur les étrangers. Depuis plusieurs années, la France, comme de nombreux autres pays, est confrontée à la question de l'accueil et de l'intégration des réfugiés. En 2015, des communes et villages de Corrèze (dans le centre sud du pays) se sont mobilisés pour accueillir des migrants. Ce sont près de 65 personnes qui sont arrivées dans le cadre de la "réinstallation" ou à la suite du démantèlement des camps à Calais ou à Grande-Synthe. Reportage.



Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi