Le capitaine du Lifeline, Claus Peter Reisch. Crédit : picture-alliance/dpa/J. Filous (archive)
Le capitaine du Lifeline, Claus Peter Reisch. Crédit : picture-alliance/dpa/J. Filous (archive)

Une cour d’appel maltaise a annulé mardi la condamnation du capitaine allemand d’un navire de l’ONG Lifeline qui portait secours à des migrants en détresse en Méditerranée. La justice a estimé que le capitaine Claus Peter Reisch n’avait aucune intention criminelle lorsqu’il est entré dans les eaux maltaises avec plus de 200 rescapés à son bord en juin dernier.

“Waouh… C’est incroyable… J’ai gagné”. Non sans surprise, c’est en toute simplicité, sur Twitter, que Claus Peter Reisch a annoncé, mardi 7 janvier, sa victoire en justice face aux autorités maltaises. Ce capitaine allemand avait été reconnu coupable il y a plusieurs mois de naviguer illégitimement sous pavillon néerlandais et d’avoir pénétré les eaux territoriales maltaises sans permission à bord du navire Lifeline de l’ONG éponyme, transportant 234 migrants secourus en Méditerranée.

La Cour d'appel pénale a jugé que Claus Peter Reisch n'avait pas l'intention spécifique d'enfreindre la loi, annulant ainsi sa condamnation initiale et l'amende de 10 000 euros dont il faisait l’objet.

>> À (re)lire : L’ONG Mission Lifeline accusée d’être "en contravention des règles", le capitaine du navire s’explique

Le navire, qui avait été placé sous séquestre, va être rendu à ses propriétaires. Le porte-parole du Lifeline, Axel Steier, s’en félicite et s’est réjouit du verdict. “Nous sommes extrêmement soulagés et heureux. Nous avons maintenant la certitude que nous avions fait ce qu’il fallait”, a-t-il réagi dans une déclaration écrite. L’ONG n’a toutefois pas l’intention d’utiliser à nouveau ce navire pour des opérations de sauvetage, estimant qu’aucun pays ne serait en mesure de proposer son pavillon sous “des conditions acceptables”.

Le porte-parole a également martelé que ce verdict envoyait un message d’espoir : “Secourir les migrants n’est pas un crime, c’est un devoir”, a-t-il dit à l’agence AP, précisant que l’ONG avait fait l’acquisition d’un nouveau navire actuellement en travaux en Allemagne, le "Rise Above". Il devrait prendre du service au printemps, selon Lifeline.

Le capitaine Reisch, quant à lui, a indiqué sur Twitter qu’il était, lui aussi, prêt pour de nouvelles missions de sauvetage en Méditerranée, balayant des rumeurs selon lesquelles il comptait abandonner son engagement.

 

Et aussi