Secouru dans l’Océan Atlantique, ce migrant a été débarqué au port d’Arguineguin sur l’île de Gran Canaria, le 5 janvier 2020. Crédit : Reuters
Secouru dans l’Océan Atlantique, ce migrant a été débarqué au port d’Arguineguin sur l’île de Gran Canaria, le 5 janvier 2020. Crédit : Reuters

Les autorités espagnoles ont annoncé avoir découvert mercredi le corps sans vie d’un bébé né sur une embarcation de migrants partie d’Afrique pour rejoindre l’archipel espagnol des Canaries.

C’est une découverte des plus macabres qu’ont fait les sauveteurs en mer espagnols : le corps d’un bébé âgé de seulement quelques jours a été retrouvé mercredi 8 janvier à bord d’une embarcation de fortune transportant des migrants depuis les côtes africaines vers les îles Canaries.

Le nouveau-né faisait partie des 43 candidats à l’exil entassés sur le bateau pneumatique découvert à 15 miles nautiques du port d’Arrecife, la principale ville de l’île de Lanzarote située à l’extrême-est de l’archipel, ont indiqué les sauveteurs du 1-1-2 Canarias.

Selon une porte-parole des services d’urgence interrogée par l’AFP, “une femme a donné naissance à bord de l’embarcation de fortune pendant la traversée”. Les sauveteurs ont confirmé la mort du nouveau-né lorsque l’embarcation a été ramenée à terre.

>> À (re)lire sur InfoMigrants : "Les traversées dans l’Atlantique, contrairement à celles en Méditerranée, on n’en entend jamais parler"

Les causes du décès ne sont pas encore connues. La mère a été transportée à l’hôpital ainsi qu’une autre femme enceinte et un jeune garçon de 12 ans souffrant d’hypoglycémie. Les sauveteurs ont indiqué que l’embarcation transportant ces migrants tous d’origine subsaharienne dont cinq mineurs, avait quitté les côtes africaines le 5 janvier.

Les arrivées de migrants aux Canaries ont doublé en 2019

Alors que la situation sécuritaire se dégrade de jour en jour en Libye, de plus en plus de migrants désireux de rejoindre l’Europe se tournent vers d’autres routes migratoires et tentent la traversée côté atlantique à destination des Canaries.

Jeudi matin, deux nouvelles embarcations sont arrivées dans l’archipel : l’une à Fuerteventura avec 56 migrants à son bord, et l’autre à Gran Canaria avec sept hommes, tous en bonne santé.

Si le nombre d’arrivées via les Canaries est en forte progression, la tendance est à l’inverse pour l’Espagne continentale. Ainsi, en 2019, un total de 32 000 migrants sont parvenus à atteindre le pays, soit moins de la moitié comparé à l’année précédente, selon le ministère de l’Intérieur. En revanche, ils sont 2 698 à être arrivés via les Canaries, soit plus du double de l’année 2018.

Près de 130 000 migrants ont débarqué en Europe en 2019, dont plus de 80% par la mer, d’après les chiffres de l’Organisation internationales pour les migrations (OIM). Quelque 1 300 autres sont morts en mer.

 

Et aussi