L'opération de sauvetage s'est déroulée en pleine nuit par une forte houle. Crédit : Hannah Wallace Bowman / MSF
L'opération de sauvetage s'est déroulée en pleine nuit par une forte houle. Crédit : Hannah Wallace Bowman / MSF

Une quarantaine de migrants, principalement originaires du Bangladesh, ont été secourus au large de la Libye, vendredi matin, par l’Ocean Viking, a annoncé l'équipage du navire humanitaire. Celui-ci reste, pour le moment, sur zone au cas où d’autres embarcations de migrants aient besoin d’aide.

Pour sa première opération de sauvetage de l’année, l’Ocean Viking, affrété l'ONG SOS Méditerranée en partenariat avec Médecins sans Frontières, a porté secours, vendredi 17 janvier, à 39 migrants en détresse à 35 milles nautiques des côtes libyennes. “Les rescapés ont été transférés d’une embarcation en bois instable lors d’une opération rendue éprouvante par la houle et le vent”, a indiqué l’équipage du navire sur Twitter.

Le sauvetage a eu lieu en pleine nuit, quelques heures avant l’aube, précisent les ONG. Parmi les rescapés, 19 mineurs et 5 femmes ont été comptabilisés, rapporte une porte-parole de SOS Méditerranée, jointe par InfoMigrants. “Il s’agit principalement de personnes originaires du Bangladesh”, ajoute-t-elle.

C’est la plateforme téléphonique Alarm Phone qui a donné l’alerte après avoir reçu un appel de détresse à 2h06 du matin. “De l’eau rentrait dans l’embarcation et le moteur ne fonctionnait pas”, explique-t-elle, ajoutant que les autorités compétentes ainsi que l’Ocean Viking avaient été informés de la situation mais que le navire humanitaire était arrivé sur zone en premier.

D’une capacité de 200 à 250 personnes, l’Ocean Viking “va continuer à patrouiller au large de la Libye à la recherche d’autres embarcations en détresse”, indique encore la porte-parole de SOS Méditerranée. Il s’agit actuellement du seul navire humanitaire présent au large de la Libye. Les départs se sont accélérés ces derniers jours à cause de l’intensification des combats autour de Tripoli ainsi qu’une accalmie météorologique.

>> À (re)lire : Plus de 150 migrants secourus en mer Méditerranée en 24 heures

Le Sea Watch 3 de l’ONG éponyme a, quant à lui, annoncé vendredi qu’il avait quitté la Sicile après y avoir débarqué 119 migrants rescapés. “Mission accomplie. Nous sommes partis hier soir du port de Tarente. Nous retournerons en Méditerranée [au large de la Libye, NDLR] après avoir effectué nos travaux de maintenance habituels en Espagne”, a déclaré l’ONG sur Twitter. 



 

Et aussi