Une cinquantaine de migrants ont été interceptés alors qu'ils tentaient de traverser La Manche lundi 20 et mardi 21 janvier 2020. © @premarManche
Une cinquantaine de migrants ont été interceptés alors qu'ils tentaient de traverser La Manche lundi 20 et mardi 21 janvier 2020. © @premarManche

Quarante migrants ont été interceptés mardi sur une plage du Pas-de-Calais et sur une embarcation en panne au large du Cap Blanc-nez. La veille, 12 migrants avaient été secourus en mer au large d'un autre cap de la région.

Les tentatives de traversées de La Manche se succèdent malgré le froid. Mardi 21 janvier, vers 8h15, 35 personnes – dont 11 enfants de 3 à 14 ans - ont été secourues sur une plage du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais). Ces migrants – au moins 18 de nationalité iranienne et 6 irakienne - ont été "pris en charge dans une salle communale", a indiqué à l'AFP un porte-parole des sapeurs-pompiers.

De son côté, la préfecture de la Manche et de la mer du Nord a indiqué que "six migrants ont été localisés mardi matin sur une embarcation en panne au large du Cap Blanc-nez". "Approchés par un patrouilleur de la gendarmerie mais pas coopérants", ils étaient "en train d'être secourus" en fin de matinée, précise la préfecture.

La veille, 12 migrants - dont deux femmes et un enfant - avaient déjà été secourus au large du Cap Gris-nez par le patrouilleur côtier de gendarmerie (PCG) Aramis après avoir donné l’alerte à 4 km du cap. En hypothermie légère, ils ont été acheminés vers Boulogne-sur-Mer où ils ont été pris en charge en milieu de matinée par les pompiers et la police aux frontières. Toutes ces personnes cherchaient à rejoindre le Royaume-Uni.

Le sauvetage de lundi était la première opération de secours de migrants depuis le début de l'année 2020. En 2019, 2 758 migrants tentant de traverser la Manche pour rejoindre les côtes britanniques avaient été interceptés, soit quatre fois plus qu'en 2018, selon la préfecture maritime.

Les tentatives sont de plus en plus nombreuses dans la Manche depuis 2018 et ne diminuent pas malgré l’hiver. La Manche est l'une des zones maritimes les plus fréquentées au monde et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles. On y observe chaque année en moyenne 120 jours de vent supérieur ou égal à force 7, rappelle la préfecture maritime de la Manche.


 

Et aussi