REUTERS / Benoit Tessier | Un ouvrier travaille sur le chantier du projet Eole, dans le prolongement de la ligne E du réseau ferré RER, à la gare CNIT La Défense, près de Paris, le 13 mai 2019.
REUTERS / Benoit Tessier | Un ouvrier travaille sur le chantier du projet Eole, dans le prolongement de la ligne E du réseau ferré RER, à la gare CNIT La Défense, près de Paris, le 13 mai 2019.

En Europe, de nombreux citoyens montrent des signes d'inquiétude face à ce qui est perçu comme une immigration massive. Les flots de réfugiés venus de Syrie en raison de la guerre civile qui s'y déroule, les bateaux qui débarquent sur les côtes européennes les migrants africains qui ont échappé au naufrage et à la mort pendant la traversée de la Méditerranée, ont nourri les discours populistes fondés sur la peur de l'autre.


L'un des ressorts de ces discours, c'est la crainte par les citoyens de se voir déposséder de leurs emplois par les nouveaux venus, de voir le budget de l'État consacré à d'autres qu'à ceux qui l'ont nourri de leurs impôts. C'est vrai en Allemagne, en Autriche, dans les pays d'Europe de l'Est mais aussi en France. D'où notre choix, nous interroger sur la place qu'occupent les immigrés dans le monde du travail français et dans son économie. Les immigrés sont-ils un poids, une charge pour l'économie, une concurrence pour les salariés, telles sont les questions que nous allons évoquer avec les trois invités que voici.

Stéphanie Do est députée LREM de Seine-et-Marne et elle a rédigé avec son collègue Pierre-Henri Dumont du groupe LR un rapport d'information parlementaire sur l'évaluation des coûts et bénéfices de l'immigration en matière économique et sociale.

Ekrane Boubtane est économiste au Centre d’Étude et de Recherche sur le Développement International (CERDI) au sein de l'université Clermont-Auvergne et en ce moment professeure invitée à l'école d'économie de Paris. Elle travaille sur les questions migratoires et a publié en octobre 2018 un livre de 64 pages intitulé "L'économie de l'immigration" aux Presses Universitaires Blaise Pascal.

Jean-Christophe Dumont est économiste à l'OCDE où il dirige la division des migrations internationales au sein de la  Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales.

 


Dans la région niçoise, Cédric Herrou a salarié des migrants d'origine africaine sur son exploitation agricole pour les aider à s'insérer dans le monde du travail.


Reportage de Bruno Faure.

À Paris, l'utilité des travailleurs immigrés.


Reportage de David Baché.

Dans la région de Grenoble, dans le département de l'Isère, dans une exploitation horticole, un jeune migrant est en formation dans l'espoir de s'intégrer.


Reportage de Clémentine Métenier.

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi