L'Ocean Viking a porté secours à 84 personnes en détresse sur une embarcation en bois au large de la Libye, mardi 18 février. Photo : SOS Méditerranée
L'Ocean Viking a porté secours à 84 personnes en détresse sur une embarcation en bois au large de la Libye, mardi 18 février. Photo : SOS Méditerranée

L'équipage du navire humanitaire Ocean Viking a porté secours à 84 personnes, dont 21 mineurs non accompagnés, qui se trouvaient en détresse sur une embarcation en bois au large de la Libye, a annoncé SOS Méditerranée mardi. Dans cette zone maritime, l'ONG constate "une activité dense".

Nouveau sauvetage pour l'Ocean Viking. Le navire humanitaire est venu en aide à 84 personnes en détresse sur une embarcation en bois, a annoncé l'ONG SOS Méditerranée mardi 18 février. Le bateau de fortune, qui était "dangereusement surchargé", se trouvait à 71 milles nautiques des côtes libyennes, lorsque l'Ocean Viking est intervenu, selon l'ONG qui opère en partenariat avec Médecins sans frontières.

Les 84 rescapés sont tous des hommes, originaires du Bangladesh, du Maroc, d’Algérie, de Somalie et de Gambie. Vint-et-un d’entre eux sont des mineurs non accompagnés.

"Heureusement la météo était calme car aucun des survivants sur l’embarcation n’avait de gilet de sauvetage", a twitté SOS Méditerranée.

>> À (re)lireLampedusa : seize migrants libyens débarquent de manière autonome

L'équipage avait été alerté vers 5h30 du matin par la plateforme téléphonique d'urgence Alarm Phone de la présence de ce bateau. "On venait tout juste d'arriver sur zone après une escale technique de plusieurs jours à Marseille", a indiqué à l'AFP Fabienne Lassalle, directrice adjointe de SOS Méditerranée.

"Une fois de plus ce sauvetage s'est passé dans le plus grand désordre et démontre l'incompétence des autorités libyennes", a-t-elle déploré.

"L'activité sur la zone est dense"

Ce sauvetage survient alors que l’ONG a déjà porté secours, fin janvier, à plus de 400 migrants en l'espace de 72 heures. Les migrants avaient ensuite été débarqués à Tarente, dans le sud de l'Italie. "Ces sauvetages montrent que l'activité sur la zone est dense, avec des besoins importants", a encore commenté Fabienne Lassalle.

Par ailleurs, un bateau transportant 97 migrants a été secouru par la marine maltaise, a-t-on également appris mardi auprès d'Alarm Phone.

L’organisation, qui vient en aide aux migrants en mer en alertant les équipes de secours compétentes, avait auparavant indiqué avoir reçu des appels de détresse durant la nuit sans obtenir de réponses des autorités maltaises. "Nous sommes soulagés", a affirmé l'organisation, sans plus de détails.

En 2019, l'Organisation internationale des migrations (OIM) a recensé 1 283 décès connus en Méditerranée, la route centrale entre l'Afrique du Nord et l'Italie étant la plus mortelle. Au moins 19 164 migrants auraient péri dans les flots ces cinq dernières années.

 

Et aussi