L'Ocean Viking a secouru 183 personnes lors de deux opérations de sauvetage. Crédit : SOS Méditerranée
L'Ocean Viking a secouru 183 personnes lors de deux opérations de sauvetage. Crédit : SOS Méditerranée

Le navire humanitaire Ocean Viking a secouru 274 migrants lors de trois opérations de sauvetage survenues mardi 18 et mercredi 19 février au large de la Libye. Un autre navire de sauvetage, le Sea Watch 3, a de son côté porté assistance à 121 personnes mercredi.

Nouveaux sauvetages au large de la Libye pour l’Ocean Viking. Après avoir secouru 84 personnes dans la matinée de mardi 18 février, l’équipage du navire humanitaire, affrété par SOS Méditerranée en partenariat avec Médecins sans frontières (MSF), a porté assistance à 190 autres personnes lors de deux opérations de sauvetage.

En fin d'après-midi mardi 18 février, l'équipage a secouru 98 migrants "en dépit d’une météo dégradée et des risques de rupture de l’embarcation pneumatique précaire", a indiqué mardi soir sur son compte Twitter SOS Méditerranée.

Parmi ces rescapés, originaires notamment du Nigeria dont certains de la région du Biafra, d’Afrique de l’Ouest et du Soudan, figurent une femme et 15 mineurs dont 14 non accompagnés.

Mercredi après-midi, ce sont 92 autres migrants qui ont été secourus par l'Ocean Viking lors d'une troisième opération. "Les rescapés, incluant femmes et enfants, étaient très faibles quand ils ont été trouvés" en mer. La nationalité des personnes secourues et le nombre de femmes et d'enfants n'ont pour l'heure pas été communiqués.

Le navire humanitaire compte au total 274 personnes à son bord. 

Par ailleurs, le Sea Watch 3 de l'ONG allemande éponyme a également secouru 121 migrants mercredi 19 février alors qu'il venait d'arriver dans la zone de recherche et de sauvetage (SAR zone) au large de la Libye.

Les deux navires restent sur zone au cas où d’autres embarcations seraient en détresse.

"Ces sauvetages montrent que l'activité sur la zone est dense avec des besoins importants", a insisté Fabienne Lassalle, directrice adjointe de SOS Méditerranée, à l’issue de la première opération de sauvetage de l’Ocean Viking mardi matin.

 

Et aussi