Des migrants secourus par les autorités maltaises, le 14 mars 2020. Crédit : Reuters
Des migrants secourus par les autorités maltaises, le 14 mars 2020. Crédit : Reuters

Malgré l’épidémie de coronavirus qui secoue l'Europe, les migrants continuent de partir vers le Vieux continent. Ces derniers jours, plus de 150 migrants ont débarqué sur l'île italienne de Lampedusa et environ 400 personnes ont été interceptées en mer et renvoyées en Libye.

"Cette maladie va bientôt disparaître, donc je n’ai pas peur d’aller en Europe." Ces mots sont ceux d'Éric*, un migrant ivoirien qui attend depuis plusieurs mois de rejoindre l’Europe via les côtes tunisiennes. 

Malgré l’épidémie de coronavirus qui a fait plus de 2 300 morts en Europe (à la date du 16 mars) et la fermeture de nombreuses frontières européennes, les migrants qui rêvent du Vieux continent ne comptent pas mettre leur projet en suspens. 

Pour preuve, les embarcations continuent de prendre la mer ces derniers jours depuis les côtes nord-africaines. 

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Coronavirus : en Italie, le quotidien perturbé des migrants 

Ce week-end, plus de 400 personnes ont été interceptées en mer Méditerranée et ramenées en Libye par les garde-côtes libyens, selon l’Organisation internationale des migrations (OIM). 

Les autorités maltaises ont de leur côté secouru, samedi 14 mars, 112 migrants qui fuyaient la Libye.

Sur l’île de Lampedusa, plus de 150 migrants ont débarqué ces quatre derniers jours. Ils ont été placés en quarantaine pour une durée de 14 jours. 

>> À (re)lire sur InfoMigrants : Coronavirus : quelles associations sont toujours actives pour les migrants de Moria ? 

Au Maroc aussi, la crainte du coronavirus n’atteint pas les migrants. Comme le rapporte l’AFP, des dizaines de jeunes erraient encore dimanche aux abords du port de Tanger, dans le nord du pays, avec l’espoir de traverser la mer pour rejoindre l’Espagne.  

Pourtant les pays européens se calfeutrent. Nombre d’entre eux ont pris des mesures draconiennes pour enrayer l’épidémie. C’est notamment le cas de l’Italie et de l’Espagne - les deux pays les plus touchés en Europe - qui ont ordonné le confinement total de leur population. 

Plusieurs États européens ont également rétabli le contrôle de leurs frontières comme l'Allemagne qui bloque depuis lundi le passage avec la France, l'Autriche, la Suisse, le Danemark et le Luxembourg.

*Le prénom a été modifié

 

Et aussi