Cette embarcation de migrants a été secourue lundi 16 mars 2020 dans la Manche. Crédit : SNSM de Calais et Marine nationale
Cette embarcation de migrants a été secourue lundi 16 mars 2020 dans la Manche. Crédit : SNSM de Calais et Marine nationale

Seize migrants qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni par la Manche ont été interceptés lundi matin à bord d'une embarcation de fortune. L'un des passagers a été transféré à l'hôpital pour cause de sévère hypothermie.

Malgré la fermeture progressive des frontières européennes en pleine pandémie du coronavirus, les tentatives de traversées de la Manche continuent. La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a annoncé lundi 16 mars avoir porté assistance à une petite embarcation qui prenait l'eau avec 16 migrants à son bord.

C'est un ferry qui a donné l'alerte à 8h30 au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez après avoir repéré l'embarcation en difficulté à environ 9 kilomètres au large des côtes de la ville de Dunkerque dans le nord de la France.

La préfecture a alors fait appel à un patrouilleur de la Marine nationale qui se trouvait dans la zone mais aussi un vedette côtière de surveillance maritime, un hélicoptère, un remorqueur ainsi que la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Calais qui a dû relocaliser avec précision l'embarcation signalée plus tôt par le ferry.

Le patrouilleur et la vedette ont été les premiers à arriver sur zone vers 10h40, détaille un communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

>> A (re)lire : Pourquoi les traversées de la Manche ont-elles quadruplé en 2019 ?

Parmi les seize migrants - tous des hommes - quinze ont été récupérés par le patrouilleur puis débarqués à Calais où ils ont été remis à la police aux frontières (PAF) du Pas-de-Calais.

Le seizième rescapé, en hypothermie sévère, a été pris en charge par la vedette puis par les pompiers qui l'ont transporté en urgence vers l'hôpital de Calais.

Depuis fin 2018, les tentatives de traversées de la Manche se sont multipliées malgré le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la faible température de l'eau. En 2019, 2 758 migrants tentant de traverser la Manche ont été interceptés, soit quatre fois plus qu'en 2018, selon la préfecture maritime.

 

Et aussi