Le centre d’ancrage pour les demandeurs d’asile à Bamberg | Photo: Marion MacGregor
Le centre d’ancrage pour les demandeurs d’asile à Bamberg | Photo: Marion MacGregor

Plusieurs demandeurs d’asile ont été testé positifs au Covid-19 en Allemagne. Ils vivent dans des centres d’accueil qui essayent eux-aussi d’imposer des mesures pour prévenir la propagation du coronavirus.

L’Allemagne a mis en place des règles strictes en matière de distanciation sociale. Certaines des 16 régions que compte le pays ont imposé le confinement à leurs populations pour ralentir la propagation du coronavirus. Les centres pour demandeurs d’asile sont également concernés, mais les mesures varient d’une région à l’autre.

Nous avons fait le point en compilant les données recueillies par l’agence de presse allemande dpa :

Des tests pour les nouveaux arrivants

  • Tous les nouveaux demandeurs d’asile qui arrivent dans des centres d’accueil en Bavière, à Brême, en Saxe, dans le Bade-Wurtemberg et dans le Schleswig-Holstein sont testés au coronavirus
  • A Brême, les personnes testées sont mises en quarantaine en attendant les résultats
  • Dans le Bade-Wurtemberg, en Saxe et dans le Brandebourg, les personnes testées sont placées dans des logements séparés. Dans le Schleswig-Holstein, seuls celles et ceux qui présentent des symptômes sont isolés.
  • En Rhénanie du Nord-Westphalie, les demandeurs d’asile passent des examens pour savoir s’ils présentent des symptômes. On leur demande par quelle route ils sont arrivés en Allemagne et quels pays ils ont traversés. Il existe cinq centres d’accueil dans la région qui opèrent en rotation : seul un centre à la fois reçoit de nouveaux demandeurs d’asile. Les transferts sont alors suspendus pendant deux semaines.
  • En Basse-Saxe, des tests au coronavirus sont  effectués uniquement si la personne présente des symptômes ou si elle a traversé des pays ou des zones jugés à risque.
  • La Thuringe fait passer des tests à ceux qui présentent des symptômes.

    Les cas positifs recensés dans les centres de demandeurs d’asile

    Les chiffres évoluent de jour en jour. Voici le dernier bilan dressé par la dpa le 23 mars :

    • Berlin a enregistré 4 cas positifs d’infection au Covid-19 parmi les demandeurs d’asile. Un membre du personnel d’un centre d’accueil a également été contaminé.
    • En Bavière, 10 demandeurs d’asile sur les 1.900 qui ont passé le test se sont avérés positifs.
    • En Saxe et dans le Schleswig-Holstein, on compte 2 cas positifs dans chaque région.
    • Dans le Bade-Wurtemberg, le bilan est de 8 cas positifs.
    • La Hesse et Thuringe affichent chacun un cas.
    • Pour le moment, aucun cas positif n’a été rapporté en Rhénanie du Nord Westphalie, en Basse-Saxe et à Brême.


    Les mesures de confinement

    • Sont confinés les demandeurs d’asile qui ont été infectés par le coronavirus, les personnes avec lesquelles ils étaient en contact, tout comme les cas suspects. Ces personnes sont logées seules. C’est a priori le cas dans la dizaine de régions d’Allemagne qui a répondu aux demandes d’informations de l’agence dpa.


    Les mesures de restrictions

    Les centres d’accueil ont mis en place des mesures similaires à celles qui concernent actuellement quasiment toutes les sphères publiques et privées du pays. Cela comprend :

    • Des règles d’hygiène plus strictes comme un nettoyage plus fréquent des centres.
    • Les centres en Rhénanie du Nord-Westphalie ont installé des distributeurs de gel désinfectant.
    • Les centres de Brême ne distribuent plus que des repas emballés.
    • Dans beaucoup de centres, les cours pour les enfants et les cours d’intégration ont été suspendus.
    • Beaucoup de centres ont fermé les espaces de vie communs pour éviter les rassemblements.
    • Chacun est appelé à respecter une distance de sécurité avec les autres d’au moins 1,5 mètre. Pour faciliter cette mesure, certains centres ont placé des marqueurs au sol pour indiquer les distances à respecter entre deux personnes.
    • Dans certaines cantines, les résidents mangent à tour de rôle par petits groupes pour éviter les rassemblements trop importants. Certaines cantines ne distribuent plus que des repas à emporter.

    La cantine du centre de Bamberg en Bavire  Photo InfoMigrantsM MacGregor

    Des aides et des programmes de soutien réduits

    Beaucoup d’organisations d’aide ont dû réduire la taille de leurs effectifs. Les cours d’intégration et de langue sont actuellement mis en pause. Des séances de conseil en personne ne sont plus possibles et certains centres pour demandeurs d’asile interdisent l’entrée aux personnes extérieures.

    Ainsi, beaucoup de services qui ne peuvent se faire en ligne ne sont plus assurés ou réduits, comme l’assistance légale ou encore les séances de soutien psychologique.

    Un  article de la Süddeutsche Zeitung décrit la situation dans le centre d’ancrage (ce sont des centres à guichet unique pour les demandeurs d’asile) de Manching en Bavière. Selon un responsable de l’archidiocèse de Munich, "les activités des bénévoles sont presque à l’arrêt". Les travailleurs sociaux et les bénévoles ne sont plus autorisés à entrer dans le centre de Manching, alors que leur travail est essentiel dans l’accueil des migrants.


    Des informations en langues étrangères

    • Les centres pour demandeurs d’asile ont mis en place des campagnes de sensibilisation et d’informations sur les mesures de lutte contre le coronavirus. Il s’agit notamment d’affiches et de dépliants distribués aux résidents.
    • Les centres tentent également de rendre l’information accessible en d’autres langues que l’allemand ou l’anglais.
    • Le Bureau pour les réfugiés de Berlin (Landesamt für Flüchtlingsangelegenheiten, LAF) public des informations sur le Covid-19 et les quarantaines en différentes langues. Voici les liens vers les versions en FRANÇAIS ANGLAIS - ARABE PERSAN FARSI - RUSSE  - TURC


    Pour des informations plus générales sur le Covid-19 en Allemagne, rendez-vous sur notre article :  Allemagne : l'importance des informations en langues étrangères sur le coronavirus

    Traduction : Marco Wolter

     

    Et aussi