La préparation d’un vol d’expulsions collectives peut prendre plusieurs semaines, impliquant des dizaines de policiers. | Crédit : picture-alliance/dpa/M. Kappeler
La préparation d’un vol d’expulsions collectives peut prendre plusieurs semaines, impliquant des dizaines de policiers. | Crédit : picture-alliance/dpa/M. Kappeler

En Allemagne, un moratoire sur les expulsions vers l’Afghanistan des demandeurs d’asile déboutés a été décrété. Berlin a pris cette décision suite à une demande des autorités afghanes alors que le pays s’attend à des dizaines de milliers de morts à cause du Covid-19.

Le gouvernement allemand a annoncé un moratoire jusqu’à nouvel ordre des expulsions vers l’Afghanistan des demandeurs d’asile déboutés à cause de la pandémie de coronavirus et des fermetures de frontières.

Selon un porte-parole du ministère allemand de l’Intérieur, la décision répond à une demande des autorités afghanes.

D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Afghanistan a officiellement enregistré 166 contaminations au Covid-19 et compte 4 décès liés au virus. Le ministre afghan de la Santé a mis en garde contre le risque de voir 110 000 personnes mourir à cause de la pandémie.

De récents retours en masse vers l’Afghanistan de migrants qui se trouvaient en Iran contribuent également à alimenter la crainte de voir une propagation rapide du coronavirus.

L’Allemagne avait par ailleurs déjà interrompu les transferts de demandeurs d’asile dans le cadre du processus de Dublin. 

Des expulsions controversées

L’Allemagne avait commencé en 2016 à mener des expulsions vers l’Afghanistan. Le dernier vol charter transportant des demandeurs d’asile déboutés vers Kaboul date du 12 mars. En tout, 907 hommes ont été renvoyés vers l’Afghanistan depuis 2016 malgré le niveau d’insécurité qui règne dans ce pays en proie aux violences et aux attentats quotidiens.

••• ➤ Egalement à lire : De Leipzig à Kaboul, à bord d’un avion qui expulse des migrants vers l’Afghanistan

C’est la raison pour laquelle ces expulsions font régulièrement débat en Allemagne, d’autant que la décision d’expulser est de la compétence des régions. Certains Etats-région expulsent uniquement les personnes coupables de crimes, alors que d’autres, comme la Bavière, renvoient quasiment tous les hommes afghans dont la demande d’asile a été rejetée.

Avec dpa


 

Et aussi