Image d'illustration devant le camp de Malakasa, en Grèce. Crédit : Reuters
Image d'illustration devant le camp de Malakasa, en Grèce. Crédit : Reuters

Un hôtel hébergeant 470 demandeurs d'asile dans le sud de la Grèce a été placé en quarantaine après que 150 personnes ont été testées positives au coronavirus.

La situation sanitaire dans un hôtel de Kranidi dans le Péloponnèse, dans le sud de la Grèce, où 470 demandeurs d'asile sont hébergés, inquiète les autorités.

Sur l'ensemble des résidents, 150 ont en effet été testés positifs au coronavirus selon Iosif Mertiris, le maire adjoint de la ville d'Ermionida, dont dépend le village de Kranidi.

"La police est stationnée devant l'hôtel et personne n'est autorisé à sortir", a déclaré le maire adjoint à la télévision publique ERT.

Lundi 20 avril, l'établissement avait été désinfecté et les résidents soumis à des tests après qu'une Somalienne enceinte eût été détectée atteinte du Covid-19 lors d'examens effectués à l'hôpital.

>> À (re)lire : Coronavirus : dans le camp de Malakasa en quarantaine, "personne ne manque de nourriture"

L'organisation internationale des migrations (OIM), qui gère la structure, a affirmé que "des interprètes, des psychologues, des travailleurs sociaux et des conseillers juridiques sont en contact constant avec les bénéficiaires pour les aider dans cette situation difficile".

La Somalienne de 28 ans a été placée "à l'isolement dans sa chambre" et tout l'hôtel a été mis en quarantaine, selon le ministère de l'Immigration.

"Il n'y a aucune raison de paniquer"

Un employé de l'hôtel avait aussi été testé positif mais n'était pas venu travailler depuis 12 jours dans l'établissement, précise encore le ministère.

Selon le maire de la commune, Yannis Giorgopoulos, interrogé par la chaîne de télévision ANT1, "il existe une grande inquiétude (...) mais la structure se trouve à 4-5 km des villages de Kranidi et Porto Hell, et donc assez isolée".

Le ministre adjoint de la protection civile, Nikos Hardalias, s'est, lui, voulu rassurant. "Il n'y a aucune raison de paniquer, tout ce qui doit être fait sera fait en suivant les réglementations."

Deux autres camps sur le continent, dans la région de l'Attique, ont déjà été placés en quarantaine après l'apparition de plusieurs cas de coronavirus.

La Grèce compte 116 morts du Covid-19, et 61 personnes actuellement en soins intensifs.

 

Et aussi