Des centaines de travailleurs saisonniers manquent l’appel pour cette saison des récoltes en Allemagne mais aussi ailleurs en Europe. Crédit : DW
Des centaines de travailleurs saisonniers manquent l’appel pour cette saison des récoltes en Allemagne mais aussi ailleurs en Europe. Crédit : DW

Pour répondre au manque de main d’œuvre dans le secteur de l’agriculture, l’Allemagne adapte temporairement son code du travail pour les personnes sans permis de travail vivant dans le pays.

Les demandeurs d’asile sans permis de travail sont désormais autorisés d’occuper un poste dans le domaine de l’agriculture jusqu’au 1er octobre, a affirmé le ministère fédéral de l’Agriculture (BMEL) après avoir trouvé un accord avec l’agence allemande de l’emploi (BA). Cette décision doit répondre à la forte demande en main d’œuvre dans le secteur alors que la pandémie de Covid-19 impacte lourdement la saison des récoltes.

Cette modification du code du travail intervient après presque un mois de débats entre les différents partis politiques et les ministères pour réussir à coordonner ces mesures extraordinaires. Le ministère assure que cela devrait permettre "d’ajouter de la main d’œuvre pour les emplois saisonniers dans le secteur de l’agriculture sans qu'il y ait trop d’obstacles bureaucratiques à franchir."

Ceux qui vont bénéficier de ces changements temporaires sont :

  • Les demandeurs d’asile dont la procédure (dont celles en appel) n’a pas définitivement abouti pendant les 9 derniers mois.
  • Les demandeurs d’asile qui ont vécu en Allemagne ces trois derniers mois avec des permis de séjour temporaires, puisque le traitement des demandes d’asile a ralenti pendant la pandémie.
  • Celles et ceux qui résident en Allemagne avec une autorisation exceptionnelle de séjour ou qui ne peuvent être expulsés (c’est le statut de "Duldung"). Ces personnes n’avaient pas le droit de travailler mais leur séjour en Allemagne était toléré.
  • Des personnes venant de pays tiers qui ont un permis de travail spécifique pour l’hôtellerie et la restauration. Ces personnes ont le droit d’occuper un poste dans le secteur agricole sans avoir à faire une demande de modification de leur permis de travail.

La ministre allemande de l’Agriculture Julia Klöckner défendait cet assouplissement depuis le début de la crise sanitaire pour faire face à l’absence cette année des travailleurs saisonniers à cause, notamment, de la fermeture des frontières.

 

Et aussi