Une embarcation de migrants en difficulté, secourue au large de Dunkerque le 3 mai 2020. Crédit : SNSM de Calais et Marine nationale
Une embarcation de migrants en difficulté, secourue au large de Dunkerque le 3 mai 2020. Crédit : SNSM de Calais et Marine nationale

Avec l’arrivée du beau temps, les tentatives de traversée vers l’Angleterre s’accélèrent. Pourtant, les risques de noyade restent élevés, et ce en toute saison. Quelque 107 migrants, dont des enfants, ont été secourus depuis dimanche de part et d’autre de la Manche.

Les sauveteurs en mer ont multiplié les opérations de secours dans la Manche ce week-end et tôt dans la matinée du lundi 4 mai. Les tentatives de traversées en mer se multiplient depuis plusieurs semaines. Répartis sur six embarcations, 107 migrants, dont sept enfants, ont été interceptés depuis dimanche.

Côté anglais, sur la seule journée de dimanche, les agents des forces frontalières ont intercepté trois bateaux transportant 49 migrants, dont six femmes. 

>> À (re)lire : Traversées de la Manche : plus de 160 migrants secourus depuis le 17 mars

Les trois embarcations, dont la première était un bateau pneumatique à coque rigide, ont été repérées entre 5h et 6h du matin au large des côtes anglaises. Tous les passagers ont été emmenés à Douvres pour procéder à des examens médicaux. 

Une cinquantaine de rescapés remis à la police au frontières française

Le même jour, les sauveteurs de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord ont porté secours à 31 personnes. Treize d’entre elles, ont été sauvées après avoir passé un appel de détresse au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Gris-Nez un peu avant 7h du matin. 

Leur bateau, en panne de moteur, se trouvait dans le chenal d'accès au port de Dunkerque. Sains et saufs, les naufragés ont été débarqués à Gravelines où ils ont été arrêtés par la police française.

Les traversées depuis les côtes françaises se sont poursuivies lundi matin. Entre 2h et 7h, quelque 27 migrants ont été repérés sur deux embarcations différentes, au large d'Audresselles et d'Equihen, deux villes situées à proximité de Boulogne-sur-Mer. À bord, se trouvaient six femmes et sept enfants. Ils ont été remis à la police des frontières.

Face à la recrudescence des traversées illégales par voie maritime, des discussions sont prévues cette semaine entre le ministre de l'Intérieur britannique, Priti Patel, et son homologue français, Christophe Castaner. Londres voudrait s’accorder avec Paris sur des moyens plus efficaces, permettant de renvoyer davantage de migrants interceptés côté britannique vers la France.

 

Et aussi