BERNARD BARRON / AFP | Des gendarmes et des pompiers autour d'un migrant dans le port de Calais, le 7 avril 2020.
BERNARD BARRON / AFP | Des gendarmes et des pompiers autour d'un migrant dans le port de Calais, le 7 avril 2020.

20 migrants dont deux femmes, deux enfants et deux nourrissons qui tentaient de rejoindre l'Angleterre ont été secourus jeudi au large du Pas-de-Calais, sur une embarcation de fortune en panne de moteur, a indiqué la préfecture maritime.

Selon les associations d'aides aux migrants, les tentatives de traversée de la Manche pour se rendre en Angleterre se sont multipliées ces dernières semaines. Les autorités en ont recensé 79 rien qu'en avril.

Une augmentation qui peut s'expliquer notamment par les conditions météorologiques particulièrement clémentes à Calais, comme le confirme Yann Manzi, co-fondateur de l'association Utopia 56. « La mer calme et le soleil, ça aide au niveau des tentatives. Nous, on constate depuis un moment qu’il y a des passages en bateau. C’est clair que la Manche, quand il n’y a pas de vent, pas de tempête et que la mer est calme, c’est beaucoup plus facile. C’est ça qui fait que ça s’intensifie. On voit des populations qui essaient de partir tous les soirs. Ils se servent de sacs poubelles et de bouteilles d’eau, qu’ils mettent autour des enfants pour faire des gilets de sauvetage de fortune. C’est assez alarmant. »

Texte initialement publié sur : RFI

 

Et aussi