Les enquêteurs autour du camion où 39 cadavres de migrants vietnamiens ont été découverts à Grays, au Royaume-Uni. (Archive octobre 2019) : Crédit : Reuters
Les enquêteurs autour du camion où 39 cadavres de migrants vietnamiens ont été découverts à Grays, au Royaume-Uni. (Archive octobre 2019) : Crédit : Reuters

La France et la Belgique ont interpellé, mardi 26 mai, une trentaine d'individus en lien avec la découverte en octobre 2019 de 39 migrants vietnamiens morts dans un camion frigorifique en Angleterre. Ils sont suspectés d'appartenir à un vaste réseau de trafic d'êtres humains entre l'Asie et l'Europe.

Coup de filet en France et en Belgique dans l'enquête sur la mort de 39 migrants vietnamiens découverts en octobre 2019 dans un camion frigorifique en Angleterre. Le parquet de Paris et le parquet fédéral belge ont annoncé, mercredi 27 mai, l'interpellation la veille de 26 personnes en lien avec cette affaire, 13 en Belgique et 13 en France. 

Le conteneur dans lequel les corps de 31 hommes et de 8 femmes, dont deux adolescents de 15 ans, avaient été découverts dans la zone industrielle de Grays, à l'est de Londres, provenait du port belge de Zeebruges.

En Belgique, 16 perquisitions ont eu lieu dont 5 à Anderlecht, 3 à Schaerbeek, 3 à Molenbeek-Saint-Jean et les autres à Leeuw-Saint-Pierre, Ganshoren, Bruxelles, Uccle et Etterbeek. "L’action visait différents suspects ayant chacun un rôle spécifique au sein de cette organisation criminelle", indique le parquet fédéral qui précise également que 11 des personnes interpellées étaient vietnamiennes et deux autres de nationalité marocaine. Cinq ont été "inculpées de trafic d’êtres humains avec circonstances aggravantes, appartenance à une organisation criminelle et faux et usages de faux".

Côté français, les 13 personnes interpellées et placées en garde à vue se trouvaient en Île-de-France. Elles sont suspectées "de participer à une organisation criminelle réceptionnant, logeant et transportant quotidiennement plusieurs dizaines de migrants venant d’Asie du Sud-Est, et plus particulièrement du Vietnam, depuis plusieurs mois", écrit le procureur Remy Heitz. Le parquet n'a pas précisé les nationalités mais une source proche du dossier a confié à l'AFP que ces suspects sont, eux aussi, principalement des Vietnamiens.

>> À (re)lire : Migrants vietnamiens morts en Angleterre : le chauffeur du camion plaide coupable d'homicides involontaires

L'enquête a été menée conjointement par les agences européennes Eurojust et Europol ainsi que par la Grande-Bretagne, la France, la Belgique et l'Irlande. C'est dans ce dernier pays qu'a eu lieu un peu plus tôt ce mois-ci l'arrestation de l'organisateur présumé de la rotation des différents chauffeurs ayant abouti au drame survenu le 23 octobre 2019.

Dans le volet britannique de l'enquête, cinq personnes ont déjà été inculpées dont Maurice Robinson, 25 ans, le chauffeur du camion intercepté à Grays. Ce dernier avait plaidé début avril coupable d'homicides involontaires devant un tribunal londonien.

>> À (re)lire : L’interminable casse-tête du rapatriement des 39 migrants vietnamiens morts dans un camion en Angleterre

 

Et aussi