Une trentaine de personnes sont portées disparues (archives). Crédit : DW
Une trentaine de personnes sont portées disparues (archives). Crédit : DW

Une vingtaine de corps de migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont été retrouvés mardi par des pêcheurs tunisiens, au large des îles de Kerkennah. Une trentaine de personnes sont, quant à elles, portées disparues.

Mardi 9 juin, des pêcheurs tunisiens ont alerté les autorités après avoir trouvé plusieurs corps flottant en mer au large de l'archipel de Kerkennah, près de Sfax.

Les garde-côtes ont repêché une vingtaine de corps d'Africains subsahariens et des recherches ont été lancées avec des plongeurs pour en retrouver d'autres, a précisé le porte-parole du tribunal de Sfax, Mourad Turki.

D'autres candidats à l'exil ont en effet indiqué aux autorités que ces migrants se trouvaient probablement à bord d'une embarcation clandestine partie de la région de Sfax dans la nuit du 4 au 5 juin, a ajouté Mourad Turki. Ce bateau avait pris la mer en direction de l'Italie avec 53 personnes à bord selon leurs témoignages.

Des analyses génétiques sont en cours sur les corps qui ont été transportés à la morgue.

Une enquête a été ouverte pour identifier les organisateurs de cette traversée clandestine, a déclaré le tribunal dans son communiqué.

Les départs des côtes tunisiennes ont augmenté de 156%, entre janvier et fin avril, comparé à la même période l'an dernier, avait indiqué à l'AFP mi-mai Vincent Cochetel, envoyé spécial pour la Méditerranée centrale du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR).



 

Et aussi