Ces quatre migrants ont tenté de traverser la Manche en joignant deux planches de planches à voile. Crédit : Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord
Ces quatre migrants ont tenté de traverser la Manche en joignant deux planches de planches à voile. Crédit : Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord

Quatre personnes ont tenté de traverser la Manche depuis les côtes françaises en joignant deux planches de type planche à voile et en utilisant des pelles pour ramer. Ils ont été ramenés "fatigués et en hypothermie" au port de Dunkerque et pris en charge par la police aux frontières.

Les tentatives désespérées pour traverser la Manche à destination de l'Angleterre se multiplient : mercredi 10 juin au petit matin quatre migrants ont été secourus par les garde-côtes français alors qu'ils se trouvaient en difficulté dans le chenal de Dunkerque à environ 5,5 km au large de Calais. 

Les secouristes ont constaté avec surprise que les quatre naufragés dérivaient sur deux planches de type planche à voile reliées entre elles, "qu’ils tentaient de propulser avec des pelles en guise de rames", indique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, dans un communiqué.

"Fatigués et en légère hypothermie", les quatre migrants ont été ramenés au port de Dunkerque vers 7h45 avant d'être pris en charge par la police aux frontières, précise la préfecture qui rappelle que la Manche est un couloir maritime parmi "les plus fréquentés au monde" et que les conditions météorologiques y sont "souvent difficiles" avec notamment 120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle.

Au total, au moins 35 personnes ont essayé de traverser la Manche pour la seule journée de mercredi, selon les autorités françaises.

>> À (re)lire : "Le taux de réussite des traversées de la Manche augmente et attire plus de migrants à Calais" 

Côté britannique, on dénombre 40 migrants ayant réussi à rejoindre les eaux anglaises sur trois embarcations. Tous ont été conduits à Douvres auprès d'agents d'immigration qui pourront décider de les renvoyer en France en vertu du règlement Dublin.

Sur la première embarcation se trouvaient un groupe de 11 hommes et 4 femmes se présentant comme Iraniens et Irakiens. Ils ont été interceptés par la police aux frontières britannique vers 3h du matin. À peine 45 minutes plus tard, une autre embarcation a été découverte avec à son bord 10 hommes et 5 femmes affirmant être Iraniens, Afghans et Syriens.

Plus de 1 900 traversées réussies cette année

Le troisième incident est survenu vers 5h lorsqu'une embarcation transportant cette fois-ci 10 hommes, Iraniens, Yéménites et Syriens, a été interceptée par la police aux frontières britannique. Selon la BBC, au moins 1 480 migrants sont parvenus à traverser la Manche pendant le confinement dû au coronavirus.

>> À (re)lire : La police aux frontières anglaise recommence à prendre les empreintes des migrants à Calais

Le ministre britannique chargé de l'Immigration, Chris Philip, a déclaré que la France, de son côté, avait empêché plus de 500 migrants de traverser pour le seul mois d'avril. "Nous travaillons en étroite collaboration avec le gouvernement français pour s'attaquer à ces traversées inacceptables et pour traduire en justice les criminels impitoyables qui les organisent", a-t-il ajouté.

Le 3 juin dernier, un record de 166 migrants a réussi à atteindre les côtes anglaises du comté de Kent en une journée. Ils sont plus de 1 900 à y être parvenu depuis le début de l'année.

 

Et aussi

Webpack App