Cette mère a retrouvé son fils de six ans en Sicile. Crédit : Croix-Rouge
Cette mère a retrouvé son fils de six ans en Sicile. Crédit : Croix-Rouge

Séparé de sa famille en Libye, un enfant de six ans originaire de Côte d'Ivoire a traversé seul la mer Méditerranée avant d'être secouru par un navire humanitaire. Grâce à la Croix-Rouge italienne, le garçonnet a pu retrouver en Sicile sa mère et sa soeur, qui avaient elles aussi pris la mer quelques mois auparavant.

C'est une vidéo émouvante qu'a partagé la Croix-Rouge italienne sur les réseaux sociaux mardi 7 juillet. Sur les images tournées par l'organisation, on peut voir un petit garçon courir dans les bras de sa mère et de sa soeur jumelle. En larmes, la famille originaire de Côte d'Ivoire s'enlace pendant un long moment.

S'il est tellement heureux, c'est que Junio n'avait pas revu sa mère depuis plusieurs mois. Le garçonnet de six ans ne savait même pas s'il pourrait la retrouver un jour.

Séparés en Libye

Junio, sa mère et sa soeur se sont en effet séparés en Libye après la mort du père, tué dans le pays. Seule avec ses jeunes enfants dans un pays en proie à la guerre, la femme craint d'être une nouvelle fois envoyée dans une prison libyenne et prend alors une lourde décision. "Sans mon mari, je devais choisir. Nous ne pouvions plus rester en Libye et je ne voulais pas que toute ma famille meurt en mer. Certains d'entre nous devaient survivre", explique-t-elle au média italien Avvenire.

La mère estime que seul Junio peut s'en sortir. "Si ma fille et moi étions mortes dans la mer, Junio aurait au moins vécu et grandi en restant en Libye", précise-t-elle. "Un garçon peut plus facilement faire face à ces difficultés".

La femme confie le garçonnet à une amie ivoirienne qui vit aussi en Libye et qui lui promet que son fils ne montera jamais sur une embarcation de fortune. En avril, la mère prend place avec sa fille sur un canot depuis la ville libyenne de Zaouïa, à l'ouest de Tripoli, et est secourue par l'Ocean Viking, le navire humanitaire de SOS Méditerranée, avant d'être accueillie en Italie.

Traversée de la mer Méditerranée

Pendant ce temps, les agences des Nations unies (OIM et HCR) localisent Junio et essayent d'organiser un regroupement familial au plus vite. Mais les combats dans le pays empêchent son évacuation de Zaouïa et les organisations onusiennes perdent sa trace. L'enfant montera finalement lui aussi dans une embarcation de migrants et sera également secouru en juin par le Sea-Watch 3 de l'ONG allemande éponyme.

Mis en quarantaine pendant deux semaines sur un ferry au large de la Sicile en raison des risques de propagation du coronavirus, le garçon a été pris en charge par la Croix-Rouge, qui l'a aidé à retrouver sa mère et sa soeur.

L'écrivaine italienne Caterina Bonvicini, qui était à bord de l'Ocean Viking au moment du sauvetage de la mère, s'occupe de la petite famille avec son mari, le journaliste Riccardo Chiaberge. La fillette suit depuis son arrivée des cours à distance et parle déjà bien italien, selon les médias locaux. Une école à Rome attend les jumeaux à la rentrée. "Je ne les ai pas vu naître, mais je les ai vu renaître", a déclaré Caterina Bonvicini, visiblement émue par ces retrouvailles.

 

Et aussi