Des véhicules de police en Macédoine du Nord. Crédit : DR
Des véhicules de police en Macédoine du Nord. Crédit : DR

Dix Pakistanais et un Afghan ont été gravement blessés et hospitalisés près de Chtip en Macédoine du Nord après que le véhicule dans lequel ils étaient entassés a percuté un camion, a indiqué l'agence AP, mercredi. Il s'agit du troisième accident de la route impliquant des migrants en une semaine dans cette zone.

Un véhicule transportant des migrants clandestins s'est écrasé, dans la nuit du 12 au 13 juillet, contre un camion et une voiture sur une route de campagne à proximité de la ville de Chtip, en Macédoine du Nord, rapporte l'agence AP.

Entassés dans le véhicule accidenté, 11 migrants ont été "gravement blessés" et hospitalisés, selon la police qui précise que 10 d'entre eux sont des Pakistanais et le onzième Afghan.

Le chauffeur de la voiture accidentée, qui est immatriculée en Macédoine du Nord, a pris la fuite. Il est actuellement recherché pour trafic d'êtres humains. Il s'agit du troisième accident grave, dans le pays, impliquant des migrants en seulement une semaine, selon la police.

>> À (re)lire : Macédoine du Nord : huit migrants blessés dans un accident de la route

Malgré la fermeture de la route migratoire dite "des Balkans" depuis 2015 et celle de la frontière entre la Grèce et la Macédoine du Nord en raison de la pandémie du coronavirus, la police estime que les réseaux de trafiquants sont toujours actifs dans cette région.

D'après Frontex, l'agence de surveillance des frontières européennes, la route des Balkans est même de plus en plus empruntée ces derniers mois : plus de 900 franchissements clandestins y ont ainsi été recensés en mai, soit dix fois plus que le mois précédent. Sur les cinq premiers mois de l'année, ce sont 6 900 migrants qui ont emprunté illégalement cette route, deux fois plus qu'en 2019 à la même période.

>> À (re)lire : "Le transport par camion est privilégié par les migrants et les passeurs. Tous les réseaux fonctionnent avec"

 

Et aussi